Voyager avec son équipement de plongée, Mission impossible?

This article is the French version of “Travelling with your own scuba gear? Yes you can!

Pour beaucoup de voyageurs, voyager aussi léger que possible pour éviter soucis et fatigue est une priorité. Cela dépend bien sûr du type de voyage que vous faites. Si vous êtes plutôt vacances “all-inclusive”, remplir 2 ou 3 valises ne sera pas un problème. Si vous préférez partir à l’aventure et vous immerger dans le pays que vous visitez c’est déjà un peu plus compliqué et une optimisation des bagages est cruciale. Trop lourd ou trop volumineux signifie alors la possibilité d’oublier quelque chose en chemin, des problèmes potentiels de sécurité si vous avez trop de sacs à surveiller et parfois des frais supplémentaires à payer qui n’étaient pas forcément prévu au budget.

Mais alors pourquoi un voyageur ajouterait à ses bagages son équipement de plongée? Après plusieurs essais au Mexique et en Indonésie, des destinations éloignées où j’ai voyagé pour 1 mois, je ne l’ai jamais regretté! Chaque voyage a été l’occasion d’améliorer l’organisation de mon sac. Pour qui veut voyager et faire de la plongée tout au long du chemin, voici 4 raisons qui  j’espère vous convaincront.

Accro à la plongée? Faites des économies!


Si vous plongez et voyager régulièrement et que vous pensez que la location du matériel ne revient pas si cher, faites le calcul suivant : Le prix moyen de location d’un équipement complet de plongée est de 15 € par plongée à 30 € par jour. Sur un voyage de 2 semaines avec 10 plongées cela revient donc à environ 150 €.

Si vous allez plonger 50 à 60 fois par an (ce qui représente dans mon cas 2 grands voyages, avec 15 plongées pour 2 semaines et 25 plongées pour un mois, ainsi que 5 week-ends avec 4 plongées), vous économisez entre 750 € et 900 € en seulement 1 an. Sachant que le prix d’un équipement complet neuf est d’environ 1000 €, que vous pouvez en acheter aussi une partie d’occasion à moindre coût, êtes-vous toujours sûr de vouloir louer votre matériel de plongée lors de vos voyages?

Confort est synonyme de sécurité

Ce point est le plus important à mes yeux: quel que soit le niveau d’optimisation de vos bagages, avoir votre propre équipement de plongée est l’une des meilleures façons d’assurer votre sécurité sous l’eau.

L’idée n’est pas de clamer que la plongée est une activité dangereuse, mais gardez toujours à l’esprit que seulement un petit détail qui cloche peut parfois  rendre les choses très compliquées très vite sous l’eau.

Plus vous serez à l’aise, plus vous pourrez profiter de votre plongée en toute sécurité. La panique est notre ennemi n°1. Parfois une erreur de jugement (comme l’idée très intelligente de mettre sa main dans le trou d’une murène) ou un problème technique auquel vous ne vous attendiez pas peuvent être la cause d’un accident.

L’avantage d’avoir votre propre équipement de plongée est d’abord d’avoir choisi celui qui correspond parfaitement à votre morphologie et avec lequel vous allez accumuler de l’expérience dans des conditions différentes. Vous saurez parfaitement comment l’utiliser quoiqu’il arrive pour être capable de réagir très rapidement si nécessaire. Pour trouver votre équipement de plongée idéal, n’ hésitez à aller chez votre revendeur le plus proche. Vous pouvez même parfois essayer le matériel avant de l’acheter. Les salons de la plongée sont une autre excellente solution pour essayer et acheter son équipement.

Pour vous donner une idée plus précise, voici quelques exemples très concrets de ce qui peut arriver avec du matériel de plongée de location:

  • Combinaison: le problème le plus courant est d’avoir une combinaison qui sera trop grande, trop utilisée ou pas assez épaisse pour les conditions de température et/ou votre capacité à tenir le froid. Résultat: vous aurez froid, et si vous avez froid, vous ne profiterez de votre plongée. Pire, vous pourriez ne pas être en mesure de réagir comme prévu car vous serez davantage préoccupé par la sensation de froid que par le reste.
  • Palmes: Selon si vous êtes en bonne condition physique ou non, vous pourriez ne pas être en mesure de palmer facilement avec des palmes qui sont trop dures pour vous. Résultat: des crampes, pas vraiment agréable surtout si cela vous gâche toute la plongée.  Pire, vous avez l’habitude de plonger dans du courant, mais les palmes que vous avez ne réagissent pas assez à vos mouvements, elles sont trop flexibles!
  • Gilet stabilisateur: Outre le fait de trouver celui qui vous convient d’un point de vue taille, il y a une chose à laquelle les gens ne pensent pas habituellement… la purge rapide! Au début, avant d’avoir ma propre stab, je ne peux pas compter le nombre de fois à cause d’un mauvais mouvement, je me suis retrouvé soudainement à avoir besoin de la dégonfler en urgence … “Mais où est cette # $% & @ £ #   de purge rapide !?” Être capable de la (les) retrouver rapidement est essentiel! Même avec une inspection minutieuse de la façon dont votre gilet de location fonctionne avant la plongée, il s’agit d’une question de réflexe. Quand vous avez besoin en urgence de dégonfler votre gilet, il vaut mieux ne pas avoir à réfléchier plus d’une seconde.
  • Le détendeur: Cela peut être plus difficile à réaliser, mais avoir vos habitudes avec un détendeur vous détend par son confort respiratoire et permet d’améliorer votre consommation d’air. Par conséquent cela accroît votre bien-être sous l’eau et le temps de votre plongée!

Un équipement de plongée spécial voyage ultra léger est la clé

Avez-vous déjà essayé de peser l’équipement que vous utilisez habituellement? Voici une simulation du poids moyen d’un sac de plongée complet: Gilet stabilisateur 3,5 kg, Détendeur (premier étage + deuxième étage + manomètre + octopus): 2 kg, Palmes: 2,3 kg, Combinaison 5mm: 2 kg, Masque: 200 g. Total = 10 kg!

Bien sûr, je ne compte pas la bouteille et les poids! Vous comprendrez aisément que je ne les emporte  jamais avec moi! En fonction de la destination où vous allez vous pouvez changer le type de combinaison (peut-être vous aurez besoin d’une combinaison étanche ou d’un shorty 3mm), des palmes réglables avec des chaussons confortables , votre ordinateur de plongée et votre carnet de plongée (en fonction de votre expérience, il peut être très lourd), certains accessoires supplémentaires comme un adaptateur DIN, des gants, une cagoule, votre caisson d’appareil photo sous-marin, etc.

Aujourd’hui, avec les gammes voyage de matériel de plongée offertes par les fabricants, vous pouvez facilement diminuer le poids total de votre équipement. Aujourd’hui voici le poids maximum de mon équipement pour les zones tropicales:

  • mon gilet stabilisateur :2,3 kg
  • mon détendeur complet :1 kg
  • mes palmes :1,5 kg
  • ma combinaison 2,5mm :1 kg
  • mon masque :200 g
  • Total =6 kg

Aqua Lung propose sur son site un outil très pratique pour calculer le poids total de votre équipement de plongée. Allez-y, comparez, vous verrez c’est étonnant ce que l’on peut gagner en poids!

www.aqualung.com/fr/gear/product-weight-calculator

La dernière étape pour alléger vos bagages est de bien réfléchir à ce que vous emporter pour votre voyage. Pensez-vous vraiment avoir besoin de 10 chemises et de 5 jeans? Avez-vous vraiment besoin d’apporter tous les flacons de votre salle de bains? En optimisant cela, vous pouvez facilement gagner jusqu’à 10 kg !!! Il suffit de penser qu’un jean pèse déjà 500g en moyenne). Pour information, si vous voyagez en Égypte, en Thaïlande ou au Mexique, par exemple, faire laver vos vêtements ne coûte vraiment pas cher . Donc, vous avez aucune excuse pour amener un mois de vêtements quand vous partez pour 2 semaines! Je suis partie dernièrement aux Philippines avec seulement 16kg dans ma valise.

Le résultat? Mon sac ne pèse jamais plus de 20 kg, ce qui signifie pas de frais supplémentaires de surpoids à l’aéroport.

 

Avoir le bon sac de plongée fait toute la différence

Un sac hybride trolley/sac à dos est juste le mix idéal entre sac de voyage et sac de plongée. Je peux le faire rouler ou le porter en sac à dos. Parce que parfois, le sol n’est pas toujours lisse! Je peux vous dire qu’entre les escaliers du métro à Paris et les traverses de frontière à pied entre le Belize et le Guatemala  c’était vraiment utile.

J’ai aujourd’hui 3 sacs de ce type:

scuba bag on horse drawn carriage, gili trawagan, lombok, indonesia

Mon 1er sac est un Décathlon Tribord 120L. Je peux tout ranger dans des poches séparées: Mon équipement de plongée complet, des vêtements et mon vanity le tout pour plus d’un mois de voyage! Mon plus grand exploit avec aura été mon voyage en Argentine, avec des vêtements adaptés pour Iguazu (climat tropical) jusqu’à Ushuaïa (climat polaire), mon équipement de randonnée, mon gilet stabilisateur, mon masque et mes palmes. Après des milliers et des milliers de kilomètres au Mexique, au Belize, en Argentine, en Indonésie, en Thaïlande, en Espagne, en Italie et en France, ses roues ont finalement rendu l’âme lors de mon déménagement en Ecosse.

 

 

 

Taking my scuba diving gear packing skills to the next level

Mon 2e sac est le plus petit. Il s’agit d’une valise de taille moyenne avec un système de bretelles de sac à dos intégrées. Elle me sert pour les escapades le temps d’un week-end. J’ai quand même réussi à y caser tout mon équipement de neige, des bottes, mon gilet stabilisateur, mon masque et mes palmes pour aller faire de la plongée sous glace en Suisse. J’ai même réussi à la prendre pour 1 mois aux Philippines avec équipement complet en ne prenant qu’en plus le sac à dos de mon PC. Effectivement, lorsque l’on part pour des températures tropicales, il est un peu plus facile de gagner en poids et en volume grâce aux vêtements légers et à une combinaison humide 2,5mm.

 

 

 

Mon 3e sac est de taille moyenne, il s’agit du sac Aqua Lung T8 Roller Duffle. Une nouvelle fois j’ai opté pour le système astucieux du système sac à dos intégré. Je dois dire que pour mes expéditions où je dois prendre plus de matériel, c’est vraiment le compromis idéal. Beaucoup d’espace à l’intérieur pour ce sac de seulement 92L. 200g plus léger que mon ancien sac Décathlon alors qu’il intègre une poignée téléscopique. Cette poignée est particulièrement agréable et je dois dire que je fatigue beaucoup moins quand je roule le sac. Seules choses que je regrette: pas de poche séparées pour les vêtements et le confort des bretelles. Les phases de portage en sac à dos sont en général de courte durée donc ça devrait aller. Pour mon voyage en Islande, j’ai pu tout y mettre: combinaison étanche, détendeurs eaux glacées, palmes, masque, gants, vêtements d’hivers. Impeccable!

Enfin, il faut dire que je me suis toujours arrangée pour ne pas avoir à porter mon sac plus de 100m. Avec quelques astuces d’organisation, du métro à l’avion, de l’avion à l’autobus, de l’autobus au bateau, du bateau au tuktuk, du tuktuk à la calèche… en fonction du pays où vous êtes, il y a toujours une solution pour obtenir un peu d’aide pour peu d’argent. Le bus était parfait au Mexique, Le taxi idéal et plus économique que le bus pour 2 en Égypte, le train était fantastique en Thaïlande et je recommande vivement le bateau en Indonésie si vous avez le temps.

 

Alors, prêt à faire vos bagages?

 

Si vous avez aimé cet article, rejoignez une communauté de plongeurs voyageurs passionés sur notre page Facebook 🙂

  1. Bonjour,

    Les différences de poids d’un sac à l’autre est importante. Effectivement, le matériel de base inclus, on arrive à moins de 20 kg. Hélas, ce n’est jamais mon cas avec le matériel photo (bras, platine, strobes, torches, housing) et suivant la destination. J’ai opté pour une wing car beaucoup plus légère qu’un gilet ( la mienne pèse 2,2 kg). Je ne voyage jamais sans mon équipement complet, il est adapté à ma morphologie, ce qui m’évite pas mal de déboires. Par ailleurs, nous urinons dans nos combinaisons, donc par soucis d’hygiène, je préfère ne pas louer celle d’un centre. Tout plongeur doit avoir au moins la base de son matériel (masque, palme, combi, détendeur et ordinateur).

    Pour ce qui est des flacons de ma salle de bain… Je transvase la quantité nécessaire dans des petits flacons, je gagne énormément en poids. Pour le surplus, je mets ce que je peux dans mes poches !

    Reply

    1. Oui tout à fait d’accord, je ne parle pas ici du matériel photo qui va dans mon sac à dos en cabine avec moi, mais là aussi avec quelques astuces et du matériel léger (mon caison est en matériaux composites) on peut économiser des kilos et faire plaisir à son dos! Pour l’hygiène, c’est clair que ça pourrait être une raison à part entière à ajouter à l’article!

      Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: