Scuba & the City: les secrets de Budapest, Hongrie

This article is the French version of “Scuba & the City: the secrets of Budapest”

On m’a souvent vanté la beauté de la capitale de la Hongrie par le passé: les rives du Danube, l’architecture délicate du Parlement hongrois, et la vue imprenable depuis le château de Buda. Au-delà de son patrimoine fabuleux, je connaissais aussi la période sombre que le pays a traversé pendant la Seconde Guerre mondiale puis la période Soviétique. Depuis que la Hongrie a rejoint l’Union Européenne en 2004, je n’avais qu’une hâte: découvrir cette ville mystérieuse. Lorsque j’ai découvert que l’on pouvait plonger à Budapest, et sous Budapest plus exactement, la capitale hongroise est rapidement remontée dans la liste de mes prochaines destinations. Après 4 jours passés de chaque côté du Danube, je décrirais Budapest comme l’équilibre parfait de ce que j’aime à Paris et à Berlin, lorsque l’élégance historique et une créativité sans limite se rencontrent. Après mon article Scuba & the City sur Marseille en France, je me suis dit que Budapest était la candidate idéale pour un second épisode!

Buda, Pest et l’eau

Bien qu’à 500 km de la mer la plus proche, Budapest est une ville d’eau. Il y a bien sûr le Danube qui séparait historiquement les deux villes de Buda sur la rive Ouest et Pest sur la rive Est. Cependant, il n’est pas la seule source d’eau de la ville. Les Romains, à partir de 89 apr. J.-C., l’avaient déjà compris quand ils fondèrent Aquincum ( «Riche en eau» en latin) sur l’actuel emplacement de Óbuda (le Vieux Buda) où les ruines des premiers thermes peuvent encore être visitées.
Un vaste système de sources chaudes souterraines coule sous la ville. Leurs débits combinés est de 40 000 000 litres d’eau chaude par jour et 30 000 000 litres d’eau tiède par jour. L’origine des mots Buda et Pest n’est pas clairement identifiée mais une explication intéressante relie leur origine aux termes voda et peč dans les langues slaves signifiant eau et four / grotte! J’aime à penser qu’il s’agit de la raison pour laquelle, à partir des années 1970, des plongeurs spéléo hongrois ont décidé de révéler les secrets de Budapest.

 

Des sites de plongée bien cachés sous la surface de Budapest:

Köbánya & Molnár János

D’abord une mine de pierre au cours du 19ème siècle (il s’agit de la signification de Köbánya), le calcaire extrait fut utilisé pour de nombreux bâtiments et monuments célèbres de Budapest tels que le Bastion des Pêcheurs. Après la fermeture de la mine en 1890, elle fut transformé en une usine de bière car le climat intérieur était parfait pour le processus de maltage. Des puits furent creusés dans la mine pour extraire de l’eau pour la fabrication de la bière. Après la fermeture de l’usine, les puits commencèrent à se remplir et à inonder les caves, créant, pour le plus grand plaisir des plongeurs, des décennies plus tard, un site de plongée unique. La plupart des tunnels ne sont accessibles qu’aux plongeurs spéléo certifiés (une spécialité épave peut être acceptée), mais il y a un site où les plongeurs Open Water peuvent aller car il n’y a pas de plafond. Les points d’intérêt de la plongée de Köbánya sont son eau pure offrant une visibilité parfaite et les différents objets qui ont été laissés à l’abandon lorsque l’usine de bière a fermé. La profondeur maximale est de 30 m et la température de l’eau est assez stable toute l’année à 13°C (une combinaison étanche est recommandée mais pas obligatoire). La température ambiante dans la mine est de 8°C, assurez-vous donc d’emmener des vêtements chauds! Köbánya peut être considéré comme un site de plongée souterraine artificiel, mais il n’en est pas moins passionnant.

Maintenant, si je vous dis qu’il y a aussi un système de grotte de sources thermales avec de l’eau entre 20 et 28°C dans lequel on peut plonger en dessous de Budapest? Oui, je sais, je veux le faire aussi! Cette grotte s’appelle Molnár János. Cependant, elle ne peut être explorée que par des plongeurs spéléo certifiés. OK, maintenant je suis en train de penser … et si je retournais à Budapest pour obtenir une formation de plongée spéléo?

 

Que faire à Budapest après ses plongées?

En 4 jours, j’ai eu le temps d’explorer la ville à un mon rythme. Voici mes 4 activités préférées que je recommanderais pour toute personne visitant la ville capitale hongroise pour la première fois:

  • Tour de vélo le long des rives du Danube: J’aurais pu utiliser gratuitement le système de location de vélos de la ville (les 30 premières minutes sont gratuites) mais au final, c’était beaucoup plus facile de garder le même vélo toute la journée. J’ai donc loué un vélo pour seulement 10 € la journée chez Dynamobike (Képíró utca, 6) non loin du pont de la Liberté, qui un endroit idéal pour commencer sa visite. J’ai suivi la rive sur le côté Pest tout en profitant de la vue sur le château de Buda de l’autre côté. J’ai fait un arrêt au Parlement hongrois pour me recueillir devant le mémorial des “Chaussures sur le Danube”. En prenant le pont Marguerite,  j’ai fait le tour de l’île Marguerite pour voir l’un des espaces verts préférés des Budapestois. Un fois de l’autre côté du pont, j‘ai ensuite suivi la rive de Buda vers le sud. Je me suis arrêtée au château, et comme je n’avais pas le courage de monter la colline à le vélo, je l’ai laissé près du Pont des Chaînes. Je suis donc montée à pied en haut de la colline pour profiter de la vue splendide depuis le Bastion des Pêcheurs et le Palais Royal. J’ai fini ma boucle en allant un peu plus au sud pour prendre le pont de la Liberté après un arrêt relaxant aux bains Gellert!
  • Thermes: Cela a été mon activité préférée de mon séjour à Budapest. J’ai adoré pouvoir me détendre et nager dans quelques-uns des nombreux thermes de la ville pour un prix raisonnable (prix moyen 12/15 €) presque tous les jours. Un conseil important, ne prévoyez pas un programme ambitieux après parce que vous aurez très envie de faire une petite sieste. J’ai visité les bains de l’hôtel Gellert avec ses belles peintures murales et ses mosaïques, les thermes Rudas avec ses traditionnels bains turcs sous un dôme et avec sa piscine thermale sur le toit avec vue sur le Danube, et enfin les Thermes de Széchenyi avec ses célèbres joueurs d’échecs dans les piscines extérieures. Après avoir alterné les piscines thermales à des températures différentes (26-42°C) ainsi que des saunas et des bains de vapeur (45-90°C), n’oubliez pas de faire un plongeon dans le bassin froid (10 à 15°C) pour la circulation sanguine (Allez, vous pouvez le faire!). Comme la plupart des gens viennent pour se détendre dans les bassins chauds, dans chaque endroit j’ai pu profiter de la piscine presque entièrement pour moi-même (ne pas oublier un maillot de bain approprié, vos lunettes de natation et votre bonnet de bain).
  • Ruin Pub Crawl: Les “Rom Kerts” sont la spécialité de Budapest. Si vous voulez profiter d’une soirée inoubliable, ne manquez pas un “Ruin pub crawl” dans le quartier juif, où la plupart de ces bars sont situés. Le principe du “bar de ruines” est d’utiliser la cour intérieure de bâtiments en ruines et la décorer avec de vieux objets éclectiques comme des baignoires, des voitures ou des panneaux de signalisation routière. Certains ont une atmosphère décontractée comme le Szimpla Kert (Kazinczy UCA, 14), le Fogas Kert (Akácfa utca, 49) ou de la Ellátó Kert (Kazinczy utca, 48). Cependant, certains ont un ambiance beaucoup plus chic comme le Mazel Tov (Akácfa utca, 47) ou de la Doboz (Klauzál utca, 10). Avec des prix de boissons allant de 2 € à 4 €, vous pouvez passer une nuit blanche à faire la fête sans trop vous soucier de votre porte-monnaie. Après un bon dîner, ne pas hésiter à goûter la Palinka hongroise (eau de vie). Elle est forte mais savoureuse (je recommande celle à la prune ou à la pomme) et est servie dans d’élégants verres à pied. Dernier conseil: ne pas hésiter à commencer votre soirée assez tôt pour profiter des nombreux concerts de musique gratuits habituellement programmées en début de la soirée.
  • Goûter aux saveurs de la Hongrie: Je savais que la Hongrie était célèbre pour son vin blanc Tokaj, mais quelle excellente surprise quand j’ai réalisé que presque l’ensemble du pays est couvert de vignobles et que de la variété des cépages est bluffante! J’ai commencé ma découverte de la cuisine hongroise avec une cantine toute mignonne qui ressemblait au salon d’une grand-mère dans Buda (Nagyi Etkezde, Frankel Leo utca, 36). Sans aucune connaissance du hongrois, vous montrez directement à la cuisinière dans la cuisine, avec un sourire, le plat que vous aimeriez manger. Essayez le Goulash et les crêpes salées Palacsinta recouvertes d’une sauce au Paprika. Une visite à la grande halle du marché (Vámház körut, 1-5) vaut le détour, y compris pour l’architecture de sa haute voûte. Pour une pause sucrée, ne manquez pas le Café Gerbeaud (Vörösmarty Ter, 7-8) pour déguster quelques-uns de leurs gâteaux et chocolats. Une recommandation: Une fois que vous êtes assis, ne fait pas votre choix dans le menu, tous leurs gâteaux n’y sont pas, aller directement au comptoir de la boutique pour choisir ce que vous voulez déguster. Malheureusement, la maison des vins hongrois a fermé il y a un an, alors assurez-vous de passer une soirée au Kadarka (Király utca, 42). Situé en bordure du quartier juif, c’est un bar élégant mais l’ambiance y est détendue. Leurs serveurs ont une excellente connaissance des vins hongrois et vous aideront à sélectionner vins blancs, rosés et rouges tout en grignotant des Pogácsa (petits fours au fromage).

Quand aller à Budapest?

L’avantage avec les mines de Köbánya comme les conditions et la température de l’eau restent stables, c’est qu’on peut y plonger toute l’année. Donc la date de votre visite aura plus à voir avec vos activités extérieure et le climat à cette période de l’année. La Hongrie a un climat continental ce qui signifie des hivers glaciaux et des étés chauds. Même si l’hiver est froid, c’est le moment de profiter des piscines thermales extérieures de Széchenyi avec de la neige tout autour de vous. Les températures estivales peuvent atteindre 40°C et la ville est très fréquentée, surtout en Août avec le célèbre festival de musique Sziget. Le meilleur compromis est le printemps et l’automne, en Avril-Mai et Septembre-Octobre. C’est pourquoi j’ai décidé de visiter Budapest lors d’un long week-end de Pâques.

Où séjourner à Budapest?

Il y a beaucoup d’hôtels et d’auberges pour tous les budgets à Budapest, du célèbre hôtel de luxe Corinthia aux auberges de jeunesse design comme le Marick Lodges. Dans mon cas, comme ce voyage a été aussi l’occasion de passer du temps avec une amie et que j’avais envie de me sentir à la maison pour les 5 nuits passées à Budapest, j’ai choisi de louer un appartement Airbnb. Il était idéalement situé au coeur de la ville, à 15 minutes à pied du quartier juif et à moins de 10 minutes de marche de la station de métro Vörösmarty Utca qui nous emmènait en 5 minutes à Széchenyi. L’appartement avait été récemment rénové et avait un cadre épuré et élégant. Nous avions une chambre et un salon intégrant une petite cuisine; c’était parfait. Cet appartement aurait pu facilement loger 4 personnes avec le canapé-lit dans le salon. Pour nous deux, comme nous sommes restés 5 nuits, nous avons payé environ 20 € par nuit et par personne. A ce prix, pourquoi chercher plus loin? Si vous voulez louer le même appartement, contactez Kitti sur Airbnb! (Voici un lien pour obtenir un crédit de 31 € sur votre premier séjour Airbnb).

Si vous avez aimé cet article, rejoignez une communauté de plongeurs voyageurs passionés sur notre page Facebook

Credit Photo Kobanya: Michal Sevecek

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: