5 raisons d’adopter l’ordinateur de plongée Aqualung i330R

Mon ordinateur de plongée est le seul élément de mon matériel de plongée que je peux garder avec moi au quotidien. Je l’utilise comme une montre ; il est mon lien avec l’océan, me rappelant que ma prochaine plongée n’est qu’une question de temps.

Bien que je ne puisse pas le faire avec l’i330R, j’ai malgré tout eu un véritable coup de cœur à la première plongée. Dire que l’Aqualung i330R change tout pour moi sous l’eau est un euphémisme. D’un côté, l’i330R sera désormais mon ordinateur de plongée principal, grâce à toutes les situations qu’il m’aide à gérer et de l’autre, je garderai l’i200C à mon poignet hors de l’eau et en ordinateur de secours.

De la plongée en étanche en Bretagne à la plongée en humide à Gran Canaria et au parc national de Port-Cros en France, j’ai plongé 27 fois avec jusqu’à présent. Voici donc les raisons pour lesquelles je l’ai tant apprécié…

Veuillez noter que pour les besoins des prises de vues de cet article, j’ai parfois porté mon ordinateur de plongée sur mon bras gauche (le déclencheur de mon appareil photo se trouve à droite). Néanmoins, il est nettement préférable de le porter sur votre bras droit : lors de la remontée, vous pouvez à la fois contrôler le système direct de votre BCD avec votre main gauche et ainsi garder un œil sur votre ordinateur de plongée sur votre bras droit.

Caractéristiques principales de l’Aqualung i330R

Avant d’entrer dans les détails, voici un premier résumé des principales caractéristiques de l’ordinateur de plongée Aqualung i330R :

  • Écran couleur lumineux avec protection incluse (déjà installée)
  • Dimensions du boîtier : 5,5×5,5×2,0 cm environ, relativement compact même si légèrement plus grand qu’une montre de plongée
  • Bracelet NATO : bracelet robuste en nylon tissé avec 5 boucles métalliques, en une seule pièce qui passe sous le boîtier pour plus de sécurité.
  • 3 modes de fonctionnement : Plongée (Air/Nitrox), Apnée, Jauge (profondimètre et minuterie uniquement)
  • 3 mélanges de gaz : possibilité de choisir entre trois gaz sous l’eau, de 21 % à 100 % d’O2.
  • Température d’eau de fonctionnement : -2,2°C à 35°C
  • Profondeur maximale : 100 m
  • Réglage automatique de l’altitude : à partir de 916 m au-dessus du niveau de la mer jusqu’à une altitude maximale de 4 270 m
  • Autonomie de la batterie : 30 heures de plongée, rechargeable
  • Chargeur de batterie : Câble USB type A / micro-USB type B avec un adaptateur magnétique
  • Menus en anglais uniquement

1 – Plus jamais de missions batterie avant de partir en voyage

Aqualung i330R chargeur

Je suis sûre que vous savez aussi à quel point il peut être frustrant de changer la batterie d’un ordinateur de plongée avant de partir en voyage. Au moins, je pouvais changer la batterie moi-même avec mes précédents ordinateurs de plongée Aqualung, le i450T et le i200C : il me suffisait de stocker quelques piles CR2430. Mais avant cela, je devais amener mon Suunto D4i dans un magasin de plongée pour effectuer le changement. C’était cher (50 à 80€), et je devais prévoir un délai de 2 à 4 semaines.

Heureusement, les piles à usage unique disparaissent à mesure que nos appareils électroniques deviennent rechargeables. Le fait de savoir que je peux recharger l’i330R n’importe où, même au milieu du Pacifique, me soulage de pas mal de soucis (coucou la Nouvelle-Calédonie).

Pour mes 3 voyages de cette année, j’ai dû recharger le i330R au début de chaque voyage. Je ne me suis rendu compte que récemment que j’avais laissé la fonction Bluetooth activée en permanence. J’aurais également pu économiser de la batterie en réduisant la luminosité de l’écran, que j’avais réglée au maximum.

Cependant, étant donné la facilité avec laquelle il est possible de le recharger (2 heures pour une charge complète à partir d’une prise électrique, et 3 à 4 heures à partir du port USB d’un ordinateur portable), je préfère conserver un écran super lumineux : Recharger l’ordinateur une fois avant chaque voyage n’est pas la mer à boire !

Pour votre information, l’Aqualung i330R est livré avec un câble micro-USB de type B, le même que celui de la plupart des smartphones Android, qui est connecté à un adaptateur que vous placez entre le boîtier et le bracelet de l’ordinateur de plongée, là où vous voyez 4 cercles métalliques. L’adaptateur et ces connecteurs sont magnétiques, ils adhèrent donc l’un à l’autre.

Important : le câble USB n’est pas livré avec un adaptateur électrique. Vous pouvez réutiliser l’adaptateur de votre smartphone, n’importe quelle batterie externe ou votre ordinateur portable.

Ma recommandation ? Investir dans un chargeur multi-USB de voyage ; lorsque les chambres d’hôtel sont pourvues de peu de prises de courant (comme c’est souvent le cas), il est bien utile de pouvoir recharger tous ses appareils électroniques en même temps.

2 – Un écran couleur large et intuitif pour contrer la narcose

Aqualung i330R plongée profonde

Avoir un écran couleur sur un ordinateur de plongée n’aurait pu être qu’un gadget de plus pour la frime. C’est tout sauf le cas. Dès mes premières plongées avec, je me suis rendu compte de quelque chose : je ne regardais plus mon ordinateur 2 ou 3 fois de suite pour m’assurer que j’avais bien lu tous les paramètres. Lors de plongées plus profondes, sans doute en raison d’une narcose à l’azote plus ou moins légère, cela peut aller jusqu’à 5 fois.

J’ai trouvé que le code couleur (blanc, bleu, vert, jaune ou rouge) aide mon cerveau à mieux repérer chaque paramètre. Ces paramètres sont d’autant plus faciles à lire grâce à la luminosité et au contraste de l’écran.

Une fois que vous êtes de retour à la surface, l’Aqualung i330R affiche directement les paramètres de la dernière plongée (profondeur maximale et temps de plongée) pendant 10 minutes sans qu’aucune action ne soit nécessaire. Ainsi, vous pouvez partager vos paramètres avec l’équipage sans jamais vous demander où les retrouver. Après les 10 premières minutes, le compteur d’intervalle de surface revient, il vous suffit d’appuyer sur le bouton supérieur pour voir à nouveau les paramètres.

La lecture est intuitive, mais la navigation générale l’est aussi lors du réglage des paramètres ou de la consultation du plan de plongée ou du carnet de plongée. Le grand écran permet d’utiliser des icônes pour chaque menu de réglage. L’époque où il fallait deviner la signification d’un code pour naviguer dans le menu est révolue !

L’Aqualung i330R utilise un système de navigation à 2 boutons. Une pression longue sur le bouton du bas vous permet d’entrer dans un menu ou de confirmer un réglage. Une pression longue sur les deux boutons permet de revenir à l’écran principal. C’est tellement simple que je dois dire que je n’avais pas ouvert le manuel avant d’écrire cet article.

2 – Des paramètres de plongée toujours éclairés dans le noir

Aqualung i330R plongée de nuit

Lorsqu’on plonge de nuit ou dans des conditions de faible visibilité qui donnent l’impression de plonger de nuit (coucou l’Écosse et la Bretagne), je suis sûre que vous avez déjà eu un moment du genre « mais où est ce bouton de rétroéclairage ? ». Même une fois que vous l’avez trouvé, après avoir appuyé, vous n’avez que quelques secondes pour faire toutes les lectures dont vous avez besoin avant de devoir appuyer de nouveau plusieurs fois.

Avec l’ordinateur de plongée i330R, ce cauchemar est terminé puisque l’écran est toujours allumé. Lors de ma deuxième plongée à Gran Canaria, j’ai fait une plongée de nuit de 75 minutes dans des conditions de noir complet (peu avant la nouvelle lune). J’aime la plongée de nuit, mais je suis toujours un peu anxieuse à cette occasion. J’ai réalisé que ma plus grande inquiétude était de ne pas savoir à quelle profondeur je me trouvais à tout moment.

Cette fois-ci, grâce à l’i330r et à son écran lumineux toujours allumé, je n’ai jamais eu une plongée de nuit aussi détendue, car je pouvais rapidement vérifier ma profondeur à chaque fois que j’avais un doute sur le fait d’être allé trop profond ou trop proche de la surface.

4 – Plonger en étanche sans bracelet d’extension

Aqualung i330R plongée en combinaison étanche

Si vous lisez ce blog de plongée depuis un moment, vous savez à quel point j’aime plonger en combinaison étanche. Cela me donne le superpouvoir de plonger n’importe où et à n’importe quelle période de l’année sans me transformer en glaçon.

Cependant, après avoir réglé tous les détails pour rendre mes plongées en étanche confortables, il en restait un qui me gênait : la longueur du bracelet de mon ordinateur de plongée, toujours trop petit avec ma combinaison étanche Fusion.

Mon ordinateur Suunto D4i était livré avec un bracelet d’extension, donc j’ai continué à l’utiliser lorsque je portais ma combinaison étanche. Mais même si être conservateur est bon pour un ordinateur de plongée, les ordinateurs Suunto sont incroyablement conservateurs, beaucoup trop conservateurs. Lorsque j’ai voulu l’utiliser à nouveau comme ordinateur de plongée de secours pour mon road-trip de plongée en Bretagne, j’ai réalisé que l’extension en plastique s’était cassée ! Je vous laisse imaginer à quel point j’étais énervée. J’ai donc décidé d’attacher mon i200C à un anneau de ma stab en tant qu’ordinateur de secours.

C’est pourquoi le bracelet NATO de l’Aqualung i330R est si bien : d’abord, vous avez assez de longueur pour passer autour de n’importe quelle combinaison épaisse ; si vous vous demandez ce qui se passe s’il vous reste trop de longueur, pas d’inquiétude, il y a 5 boucles en métal pour ranger le reste du bracelet soigneusement.

Outre le fait que vous n’aurez pas besoin de rallonger le bracelet de votre ordinateur de plongée, la sangle en nylon tissé, semblable à une ceinture de sécurité de voiture, est robuste et pratiquement incassable. Pour moi, c’est peut-être la plus grande innovation apportée par le i330R, au-delà de l’écran couleur.

5 – Connection Bluetooth entre l’Aqualung i330R et l’appli DiverLog+

Aqualung i330R carnet de plongée

La dernière raison que je voulais mettre en avant n’est pas toute nouvelle puisque j’ai commencé à utiliser la fonction Bluetooth et l’appli DiverLog+ l’année dernière avec mon ordinateur de plongée i200C. Cependant, je suis toujours émerveillée par cette nouvelle possibilité, alors j’ai pensé que cela valait le coup de le mentionner.

L’Aqualung i330R utilise le transfert de données Bluetooth 5.0 pour se connecter à l’appli DiverLog+ sur votre smartphone. Vous pouvez la télécharger gratuitement : iOS / Android. Lors de la première utilisation, vous devez appairer l’ordinateur de plongée, mais cela ne prend que 30 secondes. Vous pouvez avoir plusieurs ordinateurs de plongée Aqualung connectés à votre téléphone.

À chaque fois que vous voulez télécharger vos plongées sur votre smartphone, pensez simplement à aller dans le menu « utilities » du i330R et à activer la fonction Bluetooth (ne faites pas comme moi, pensez à la désactiver une fois le téléchargement terminé).

L’application DiverLog+ vous permet d’ajouter des informations à chaque plongée, comme le lieu exact, l’équipement utilisé, la signature de votre divemaster ou de votre binôme, ou même de télécharger des photos ou des vidéos.

Pour écrire mes articles de blog, j’adore analyser la courbe. Elle me donne des informations précises sur la profondeur et la température d’eau à chaque instant de chaque plongée. Elle m’aide à corréler certains événements ou à me souvenir à quelle profondeur j’ai trouvé une certaine espèce marine. Et enfin, l’analyse de la courbe peut aider à devenir un meilleur plongeur, en apprenant à lisser les variations de profondeur lorsque l’on descend ou remonte.

Enfin, vous pouvez partager en ligne vos paramètres, informations et courbes de plongée avec vos amis grâce à un lien vers le DiveCloud. Voici quelques exemples de certaines des plongées que j’ai effectuées avec mon ordinateur de plongée i330R :

À savoir avant d’acheter l’Aqualung i330R

Aqualung i330R ordinateur de plongée

Honnêtement, je n’ai rien trouvé à redire à l’utilisation de l’Aqualung i330R. Mais j’ai trouvé que les points suivants valaient la peine d’être soulignés si vous envisagez d’en acheter un pour vous-même ou pour votre binôme de plongée préféré :

  • Le i330R ne peut pas être utilisé comme une montre : l’ordinateur se met en veille après avoir été utilisé. Vous pouvez le réactiver en appuyant sur n’importe quel bouton (notez qu’il se réveille aussi automatiquement une fois sous l’eau à une profondeur minimale de 1,5 m pendant au moins 5 secondes), mais il n’affiche pas l’heure par défaut. Vous devrez plutôt le garder avec votre matériel de plongée.
  • L’écran principal indique « surface » même avant la plongée : Même si vous n’avez pas plongé depuis un certain temps, dès que vous réveillez l’ordinateur de plongée, il affiche « surface » comme si vous étiez en intervalle de surface. Cela peut prêter à confusion (je l’ai été à un moment donné), mais en fait, avant votre première plongée, il indique le temps total depuis l’activation.
  • La mémoire interne est de 24 plongées maximum : À la 25e plongée, il efface la plongée la plus ancienne. Veillez donc à enregistrer vos plongées dans votre carnet de plongée ou à les télécharger sur l’application DiverLog+.
  • Le chargeur n’est pas livré avec un adaptateur électrique : Je ne pense pas que ce soit un gros problème, mais il est préférable de le savoir à l’avance. Je vous recommande de vous procurer un chargeur multi-USB de voyage.

J’espère que ce test de l’Aqualung i330R était complet et a répondu à toutes les questions que vous vous posiez sur cet ordinateur de plongée à écran couleur. Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à les poster dans les sections commentaires ; je ferai de mon mieux pour y répondre en me basant sur mon expérience.

Si vous avez apprécié cet article, abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir les derniers articles directement dans votre boite email.

Cet article a été rédigé en partenariat avec Aqualung. Toutes mes opinions sont personnelles et reflètent honnêtement mon expérience.


PARTAGEZ & ÉPINGLEZ CET ARTICLE SUR PINTEREST

Aqualung i330R 5 raisons de l'adopter pin1
Aqualung i330R 5 raisons de l'adopter pin2

Posted by Florine

  1. Un très grand merci pour cet article !
    Je suis justement en plein dans l’exploration des divers ordinateurs envisageables pour avoir mon tout premier. Me lancer avec le Aqualung i330R aussi bien recommandé (avec l’étanche quel plaisir !!) me permettrait de faire mes plongées en étant bien accompagnée 🙂

    Répondre

  2. C’est l’ordinateur de plongée idéal, pour débutant comme pour confirmé.
    Il est complet, moderne et polyvalent.
    Merci pour le test et le concours ! 😘

    Répondre

  3. L’AquaLung i330R est un ordinateur compact avec un affiche essentiel et très lisible quelques soit la visibilité de l’eau.
    Et un grand merci pour cet article 😊

    Répondre

  4. olivier soubeyrand novembre 8, 2021 at 1:32

    Un excellent article comme toujours, détaillé, qui donne envie de le tester au pus vite.
    Y a -t-il un moyen d’augmenter la mémoire de 25 plongées ? Peut-être une future version ?

    Répondre

    1. Bonjour Olivier,

      Pour le moment, pas d’infos sur une future version avec mémoire étendue, je recommande d’utiliser l’app DiverLog+ sur son smartphone.

      Répondre

  5. christophe cassan novembre 8, 2021 at 2:37

    Très belle article qui présente bien l’ordinateur y’aura t’il des mises à jour régulière à faire ? je vais le mettre sur ma liste au père Noël 😉👌

    Répondre

    1. Bonjour Christophe,

      Pas d’infos sur des mises à jour à faire pour le moment, mais mon app DiveLog+ me tient informée lorsque c’est le cas (je dois le faire sur mon i200C par exemple).

      Répondre

  6. Le côté compact et couleur ont l’air parfait. Est ce qu’ils vont se la faire a la Suunto avec déclinaison couleurs du bracelet ?

    Répondre

    1. Bonjour Caroline,

      Pas d’infos pour le moment sur le sujet, mais c’est vrai que ça pourrait être chouette.

      Je regarderai ça de près aux salons de plongée à Paris et Düsseldorf en janvier prochain.

      Répondre

  7. Ordinateur beau compact et fonctionnel ! Il a tout pour lui ! Merci pour cet article complet et instructif 🙂

    Répondre

  8. L’ordinateur est compact et en couleur, parfait pour être esthétique tout en restant lisible.
    Super article, ça me donne envie de changer !

    Répondre

  9. Merci pour cette présentation de l’Aqualung i330R
    J’ai deux petites questions

    Altitude:
    Vous mentionnez que le réglage de l’altitude est automatique à partir de 916 mètre d’altitude.
    Il y a t’il un mode de réglage manuel, pour régler dans la tranche 700-916 m ?

    Mode Apnée,
    Quelle sont les fonctionnalités du mode apnée ?
    Permet t’il une minuterie automatique de l’intervalle de surface?
    Il y a t’il une fonction de chronomètre manuel ?

    Cordialement et merci.

    Répondre

    1. Bonjour Julien,

      J’ai vérifié dans le manuel, le réglage de l’altitude se fait uniquement automatiquement, aucun réglage manuel n’est disponible avant 916 m.

      Pour le mode apnée (que je n’ai pas testé) voici ce que le manuel indique :

      « CAR (COMPTE À REBOURS)
      Cet écran vous permet de régler la durée du compte à rebours de 0:01 à 59:59 (min:sec). En surface le compte
      à rebours doit être lancé et arrêté sur l’écran de l’état du CAR (CDT), en choisissant ON ou OFF. Le compte à
      rebours va tourner en arrière-plan en surface et au cours des plongées jusqu’à ce qu’il arrive à 0:00 ou qu’il soit
      arrêté (OFF). Lorsqu’un compte à rebours défini arrive à 0:00, l’alarme sonore se déclenche. Pendant ce temps le
      graphique CAR (CDT) clignote sur l’affichage Surface ou Plongée, jusqu’à ce que l’alarme sonore soit éteinte.

      Alarme T-PLONGÉE (TEMPS DE PLONGÉE)
      L’alarme de T-PLONGÉE (DIVE-T) déclenche un signal sonore toutes les 30 secondes sous l’eau
      en mode APNÉE.

      Alarmes de profondeur 1 à 3
      Il y a trois alarmes de profondeur en mode Apnée, elles peuvent être réglées à des profondeurs
      progressivement plus importantes, par intervalles de 1 m (10 pieds). »

      Répondre

  10. Merci pour cet article!
    Gagner cet ordinateur i330R le permettrait de voir la vie en couleur grâce à ce magnifique écran.
    Merci pour ce concours.
    Benoit

    Répondre

  11. Un ordinateur très tentant ! il peut remplacer mon Nemo Wide
    Ce que je retiens : simplicité, l’écran couleur, la possibilité de recharger la batterie.
    Néanmoins, j’ai une question : est-ce que l’alerte de remontée trop rapide est suffisamment forte ? pour les exercices bien sûr.
    Merci pour le test

    Répondre

    1. Bonjour Charles,

      Oui j’ai toujours super bien entendu l’alarme dès que j’allais un poil trop vite à la remontée.

      Le double avantage avec l’écran couleur c’est que l’affichage en rouge à ce moment est un double rappel pour ralentir la cadence.

      Répondre

  12. bonjour, merci pour cet article intéressant et détaillé.
    ce i330R pourrait être mon prochain ordi. en effet N2 visant de l’expérience pour accéder au N3 et plongeant en lac, la luminosité et la couleur semblent être un vrai plus(il fait très sombre à 40m en lac savoyards…).
    Mon budget limité ne me permet pas de viser les rolls mais celui la semble avoir tout des grands 🙂 Si en plus je le gagne à ce concours 🙂 🙂
    ç’est amusant, comme toi je ne me sépare pas de ma montre smart pour les mêmes raisons..

    Thomas

    Répondre

  13. Bonjour, merci pour cet article complet et l’ensemble des bonnes informations que l’ont trouve sur ce site.

    Concernant l’i330R, est ce que sa connectique prévue au rechargement en USB permet aussi l’export de nos données de plongées ou seul le passage en bluetooth est prévu à cet effet ?

    A propos des données justement, est-ce qu’il est possible d’exporter nos données depuis l’ordinateur au format universel UUDF (Universal Dive Data Format) pour les rendre facilement compatibles avec d’autres logiciels ou sites dédiées ? Merci d’ailleurs pour le site divecloud.net, leur service à l’air très intéressant !

    Répondre

    1. Bonjour Ludovic,

      Le câble sert uniquement à recharger la batterie et le transfert de données est uniquement disponible par Bluetooth.

      A priori, on doit pouvoir faire l’export de ses données en s’inscrivant sur le site DiveCloud, je n’ai pas encore testé en revanche.

      Répondre

  14. Da Palma Cavaco Laurène novembre 18, 2021 at 1:09

    En plein benchmark d’ordinateurs de plongée, je me laisserai bien tentée par celui-ci au vu de cet article.
    Est-il adapté à un bébé plongeur niveau 2 ou est-ce plutôt un ordinateur destinés aux plongeurs aguerris ?

    Répondre

    1. Bonjour Laurène,

      Avec sa facilité de lecture et d’utilisation c’est un ordinateur tout à fait adapté aux débutants qui pourra les suivre tout au long de leur progression (nitrox par exemple).

      Répondre

  15. Bonjour,
    Whaou !!! Explications complètes et très bien détaillées. L’i330R semble parfait pour remplacer le vieux Suunto de ma compagne, lui ouvrant les portes du niveau III
    (elle a fini par me convertir mais je ne suis qu’un petit niveau I depuis l’année dernière)
    Encore merci pour toutes les infos plongées et matériels !

    Répondre

  16. J’ai eu l’occasion de plonger avec une personne qui le testait. L’alerte s’entend très bien et se distingue bien parmi les autres ordinateurs (en fosse particulièrement). Néanmoins, la vitesse a l’air très très sensible. A voir sur d’autres exercices.
    J’ai adoré l’écran, toutes les infos sont très lisibles, l’écran suffisamment lumineux et bien placé. C’est vraiment un super ordinateur !!!

    Répondre

    1. Merci pour le retour, Charles !

      Répondre

  17. Bonjour,
    C’est un ordinateur de plongée idéal car de bonne taille mais pas trop. Un design que l’on ne retrouve pas chez autres fabricants. Bien sûr une bonne lisibilité avec un grand écran couleur avec les informations essentielles qui sont très lisibles.
    Des possibilités étendues pour aller jusqu’au niveau 3.
    Merci pour cet article fort instructif.

    Répondre

  18. Merci pour cet article très factuel ! Quand cet ordinateur est arrivé sur le marché, j’ai beaucoup hésité à franchir le pas de l’achat ! J’ai déjà un ordinateur, fonctionnel et je n’ai pas à m’en plaindre. Mais clairement, les avantages que tu mets en évidence via ce test me font dire que ce serait vraiment un confort supplémentaire lors des plongées difficiles. En effet, je suis une plongeuse du nord, donc des eaux froides et sombres. Alors la luminosité (et la gestion de la batterie), la couleur et le bracelet sont vraiment pertinents ! L’exportation des données est un plus, puisqu’à ce jour je n’ai pas cette fonctionnalité. Je pense que j’y prendrais vite goût car j’aime bcp partagé mes expériences (coucou instagram !)

    Bref, je le savais déjà mais il a tout pour me plaire !

    Merci pour l’organisation de ce concours !

    Répondre

  19. Olala ! Le bijou de rêve 😍. merci de me l’avoir fait découvrir 👌.

    Répondre

  20. Bonjour Florine, tout d’abord bravo et merci pour vos articles détaillés qui sont toujours un véritable rayon de soleil, ils permettent de découvrir des destinations plongée inédites et sont une belle invitation au voyage !

    Pour ce qui concerne cette présentation d’ordi Aqualung c’est plutôt une belle surprise. Il est vrai que ce modèle dispose de nombreux atouts, et son écran large, intuitif et coloré pourra être particulièrement utile tant il est vrai qu’en profondeur, on réfléchit un peu moins vite 🙂

    Répondre

  21. christophe cassan décembre 1, 2021 at 12:02

    Bon à savoir. Merci pour la réponse

    Répondre

  22. Génial et en plus avec un accès Bluetooth 😋 Tout est réglable à partir du téléphone c’est bien ça ?

    Répondre

    1. Oui, je viens de vérifier sur mon app DiverLog+, c’est tout à fait ça.

      Merci d’avoir mentionné cette fonctionnalité supplémentaire !

      Répondre

  23. Bonjour Florine,

    Merci pour ces compléments d’informations.
    Bonnes Futures Plongées,

    Très cordialement,

    Julien

    Répondre

Laisser un commentaire