Road-trip à Gran Canaria : mon itinéraire préféré en 2 semaines

Gran Canaria est souvent surnommée l’île-continent miniature au sein de l’archipel des Canaries. Cela n’a rien d’étonnant lorsque l’on voit la variété étonnante de ses paysages. L’été dernier, j’ai eu la chance de passer un mois à explorer la capitale des Canaries. J’ai eu tout le temps nécessaire pour visiter de nombreux endroits entre la plongée à Gran Canaria et vérifier si Las Palmas pouvait être un endroit adéquat pour m’installer. J’ai pu ainsi faire le tri entre ce qui était top et ce qui ne l’était pas.

J’ai résumé mon expérience en un itinéraire de road-trip à Gran Canaria de deux semaines avec tous les endroits que j’ai le plus aimés. J’ai tenu compte de l’altitude pour plonger et explorer les sommets de l’île en toute sécurité. En effet, à chaque fois que l’on conduit vers l’intérieur des terres, on dépasse rapidement la limite de 600 m (pendant 24 heures après des plongées consécutives).

Si vous voulez surtout plonger à Gran Canaria, vous pouvez vous baser à Las Palmas ou à Puerto Rico. Mais peut-être, comme moi, vous ne pouvez pas résister à l’aventure d’un road-trip dans toute l’île. J’ai une bonne nouvelle, l’île de Gran Canaria est tout simplement époustouflante de ses rivages à ses plus hauts sommets. Préparez vos palmes, vos chaussures de randonnée et votre permis de conduire. C’est parti !

1 – Las Palmas de Gran Canaria : 4 jours

Las Palmas de Gran Canaria - Viewpoint  Paseo La Cornisa

Las Palmas est une ville composée de différents quartiers ayant chacun leur propre caractère. Avant d’envisager de m’y installer, j’ai voulu me faire une idée de chacun d’eux. Cependant, en tant que plongeur visitant Gran Canaria pour les vacances, je recommande de se concentrer sur deux. Ainsi, vous aurez suffisamment de temps pour explorer les sites de plongée facilement accessibles depuis Las Palmas.

En fonction de votre niveau, prévoyez deux jours entiers de plongée. D’ailleurs, ne manquez pas l’occasion de faire une plongée de nuit à Playa Tufia, à seulement 20 minutes de route. Comme il n’y a pas de souci d’altitude sur la route de la prochaine étape, Agaete, planifiez vos activités comme vous le souhaitez.


Que faire à Las Palmas ?

Les deux principales zones à visiter à Las Palmas de Gran Canaria sont la plage de Las Canteras au nord-ouest et le quartier historique de Vegueta au sud-est. Mes activités préférées à Las Palmas ont été :

  • Faire du snorkeling à la plage de Las Canteras
  • Grimper jusqu’au point de vue de la croix au-dessus de la plage d’El Confital
  • Se balader dans le quartier de Vegueta
  • Manger des pinchos au Mercado del Puerto

Les quartiers de Las Canteras & El Confital

La plage de Canteras est peut-être la zone la plus touristique de Las Palmas, mais je dois dire que sa large promenade en bord de mer est magnifique. La plage de sable de 3 km de long est propre et équipée de douches et de poubelles de recyclage tout le long. La partie nord est protégée par les rochers de La Barra, ce qui en fait l’endroit idéal pour le snorkeling, le paddle et le kayak. Les vagues de la partie sud font le bonheur d’une importante communauté de surfeurs.

Après une journée sportive dans l’eau, il n’y a pas de meilleur endroit en ville pour prendre un verre au coucher du soleil accompagné de tapas (voir Taberna Chica, 60 Calle Dr Grau Bassas & The Block, 1 Calle Lepanto). Le quartier regorge de cafés géniaux proposant de délicieuses options végétariennes ; je vous recommande donc d’y prévoir aussi un brunch (voir Organic Jungle, 2 Plazoleta de Farray).

Cependant, les rues situées derrière ne sont pas les plus agréables de la ville et peuvent être bruyantes. En même temps, le quartier est très pratique avec de nombreux restaurants et commerces. Vous n’y trouverez simplement pas les meilleurs prix. Si vous vous rendez un peu plus loin au marché central, à moins de 15 minutes de marche, vous pourrez faire des courses à des prix bien plus intéressants.  Notez, près de la plage de Las Canteras, dans sa partie nord, le Mercado del Puerto est un excellent endroit pour manger des tapas et des pinchos, peut-être moins pour faire des courses car il est plus petit que le Mercado Central.

Le quartier situé juste au-dessus de Las Canteras, El Confital, est plus calme et paraît plus authentique. Il n’y a pas de plage de sable ici mais une série de criques où j’ai remarqué plusieurs personnes faire de l’apnée. Lorsque je suis arrivée à la plage d’El Confital, c’était presque un choc de voir cette zone sauvage à proximité de la ville (environ 25 minutes de marche). Vous pouvez également grimper jusqu’à un point de vue spectaculaire (Mirador de la Cruz) sur tout Las Palmas, qui est à mon avis le meilleur de la ville.

Les quartiers de Vegueta & Triana

Le quartier historique de Vegueta, est peut-être petit et tranquille, mais c’est le plus beau quartier de la ville. C’est un endroit fantastique pour une promenade à l’ombre des bougainvilliers et des palmiers près de la cathédrale, entourée de bâtiments du XVIe siècle. Le joyau architectural du quartier est la Casa de Colón. L’ancienne maison du gouverneur aurait servi d’étape à Christophe Colomb, d’où son nom.

N’hésitez pas à y déjeuner. J’ai été presque choquée de voir à quel point les restaurants de cette partie de la ville étaient bon marché par rapport à la plage de Las Canteras. Vous pouvez déguster un menu de 3 plats pour moins de 10€ (voir Taberna del Monje, 27 Calle Espiritu Santo & El Deseo, 23 Calle Mendizabal). Pour boire un verre, rendez-vous sur l’élégante place Santa Ana, face à la cathédrale, avec ses palmiers et ses lampadaires parfaitement alignés (voir 8 Canes, 2 Plaza Sta Ana).

Pour information, j’ai été un peu déçue par le Mercado de Vegueta, qui paraissait vide. Mais pas de regret grâce au propriétaire d’un magasin de fruits qui a fait le show avec sa sélection extraordinaire de fruits tropicaux poussant à Gran Canaria. Des mangues et des fruits du dragon en production locale, ça vous dit ?

Juste au nord de Vegueta, Triana est le quartier le plus vivant de Las Palmas au milieu de bâtiments élégants du XIXe siècle tels que le Gabinete Literario ou le Palacete Rodriguez Quegles construit en 1900. Bien qu’encore éloigné des plages, vous trouverez ici tous les commerces et services dont vous avez besoin (surtout le long de la Calle Triana) et aussi les cafés les plus branchés de la ville (voir Mr Kale, 35 Calle Cano).


Plongée sous-marine au départ de Las Palmas

C’est l’une des meilleures surprises que j’ai eues pendant mon voyage à Gran Canaria. Bien que la plupart des sites de plongée ne se trouvent pas à Las Palmas mais plutôt à Telde, vous pouvez rapidement aller plonger grâce à tous les centres de plongée qui vous conduisent avec leur van en 20 à 30 minutes. La plupart des centres de plongée se trouvent dans la zone de la plage de Las Canteras ou dans la marina près du quartier de Ciudad Jardin (Muelle Deportivo).

Comme je séjournais dans le secteur de Las Canteras, j’ai rejoint Virginia et Sergio de 7 Mares, situé au nord de la plage. Marcher 15 minutes de bon matin sur le Paseo de Las Canteras, avec la douce lumière du matin et une brise agréable avant l’arrivée de la foule des baigneurs, était la meilleure façon de commencer chacune de mes journées de plongée.

  • Catedral : Le seul site de plongée qui se trouve réellement à Las Palmas, au large d’El Confital, le quartier situé entre Las Canteras et La Isleta, avec une superbe plage rocheuse. Malheureusement, il n’est pas possible d’y accéder depuis le rivage, et le bateau était en réparation au moment de ma visite. Ce site de plongée comporte de nombreux passages sous plafond et est recommandé aux plongeurs confirmés ayant un excellent contrôle de leur flottabilité.
  • L’épave de l’Arona : Mon site de plongée préféré de Gran Canaria est une plongée sur épave pour plongeurs expérimentés ayant une spécialité plongée profonde. Le cargo de 100 m de long qui a coulé dans les années 1970 repose à 35 m de profondeur. L’eau à la surface peut être agitée, mais cela vaut vraiment la peine. La visibilité est d’environ 30 m, des bancs de poissons gigantesques tourbillonnent autour de l’épave, et les passages à l’intérieur sont fascinants.
  • Playa Tufia : L’endroit le plus pittoresque pour faire de la plongée à Gran Canaria. Le village de pêcheurs troglodytes niché autour d’une petite baie rend la plongée à Playa Tufia particulièrement agréable. Il faut toutefois être conscient de la pente entre le rivage et le parking. Le retour de la dernière plongée entièrement équipé avec la bouteille sur le dos peut être éprouvant. Du point de vue des espèces marines, c’est ici que j’ai pu observer la diversité d’espèces marines la plus remarquable de tout Gran Canaria.
  • Réserve Marine El Cabrón : Un peu plus au sud sur la côte est, après l’aéroport, il est tout à fait possible de plonger dans la réserve marine depuis Las Palmas en 30 minutes de route environ. Du point de vue du paysage sous-marin, ce sont les deux plongées les plus captivantes que j’ai faites : tombants, grottes et arches… C’est apparemment dû à l’activité volcanique passée de l’île. Les différents parcours sont accessibles à la plupart des plongeurs avec une profondeur maximale d’environ 20 m.

Où séjourner à Las Palmas ?

En tant que voyageur à Las Palmas, vous devrez essentiellement choisir si vous préférez rester près de la plage à Las Canteras ou si vous préférez l’histoire et l’architecture à Vegueta et Triana.

Il y a beaucoup d’auberges pour surfeurs le long de la plage de Las Canteras pour ceux qui ont un budget serré. J’ai séjourné quelques nuits à Hi-Tide House. Leur terrasse sur le toit offre une vue imprenable sur la plage de Las Canteras, mais, pour être honnête, j’ai eu quelques mauvaises surprises avec eux.

Si vous recherchez quelque chose de plus chic, les beaux hôtels se trouvent au nord de la plage de Las Canteras. Mais pour un changement de décor, n’hésitez pas à essayer les hôtels design du quartier historique. J’ai séjourné à l’hôtel Cordial Peregrina avec son toit-terrasse sophistiqué, avec un bar et petite piscine pour se rafraîchir les jours d’été. Mon conseil ? Évitez d’avoir à garer une voiture de location pendant votre séjour.

2 – Agaete : 3 jours

Puerto de las Nieves - Agaete - Gran Canaria

Agaete est la principale ville du nord-est de Gran Canaria, avec un panorama grandiose sur les falaises monumentales du parc naturel de Tamadaba. Depuis Las Palmas, vous pouvez vous y rendre en 30 minutes en voiture avec l’autoroute GC-2 ou en 1h30 en bus avec la ligne 103.


Que faire à Agaete ?

Agaete peut être divisée en trois zones à découvrir : Puerto de las Nieves, Valle de Agaete et le centre ville principal d’Agaete. Bien qu’elle soit connue pour ses piscines naturelles, en conduisant un peu plus au nord vers Punta de Gáldar, j’ai trouvé que les piscines naturelles étaient plus jolies et offraient une vue imprenable sur El Pico de la Atalaya (le centre-ville de Gáldar est construit sur la pente de ce volcan éteint).

Puerto de las Nieves

Si vous prévoyez de visiter également Tenerife pendant votre séjour aux Canaries, c’est ici que vous devez vous rendre pour prendre le ferry le plus rapide entre les deux îles. Mais Puerto de las Nieves a tant de charme qu’il n’est pas nécessaire de monter sur un ferry pour avoir une raison de s’y rendre.

Les maisons de pêcheurs blanches ponctuées de portes bleues, face aux falaises du parc naturel de Tamadaba, sont devenues une attraction locale avec de nombreux restaurants de fruits de mer. Devant les falaises se dresse fièrement le rocher El Dedo de Dios (le doigt de Dieu), qui est le symbole d’Agaete. Malheureusement, ce célèbre monument naturel a perdu son « doigt » rocheux lors d’une tempête en 2005.

Le restaurant portant le même nom juste en face, près de la vieille jetée où les enfants adorent sauter d’une grue rouillée, est peut-être le plus célèbre de tous. Sa porte est couverte d’étiquettes et de labels de tous les guides touristiques possibles. Le restaurant est très fréquenté, vous risquez d’attendre pour avoir une table, mais je n’en reviens toujours pas d’avoir si bien mangé tant en quantité qu’en qualité pour moins de 20€ avec vin, dessert et café compris !

Plus loin sur le paseo maritimo (promenade du front de mer), en 10 minutes de marche, vous trouverez les piscines naturelles d’Agaete. Ce sont d’anciennes salines. C’est assez flagrant quand on voit la quantité de sel qui s’accumule encore entre les rochers. Il est préférable de venir tôt le matin, avant 10h30, si vous voulez éviter la foule. S’il y a déjà trop de monde, en suivant le chemin qui monte vers l’hôtel Roca Negra et en le dépassant, vous trouverez la belle crique sauvage de La Caleta en bas d’une falaise escarpée.

Valle de Agaete

En conduisant à travers les principales zones agricoles de Gáldar, j’ai surtout vu des murs en parpaings et des bâches en plastique. Si visiter une finca (ferme) se résumait à cela, cela ne me tentait pas vraiment au début. Mais c’était jusqu’à ce que je découvre la Valle de Agaete, à 5 minutes en voiture du charmant centre-ville d’Agaete. C’est une oasis paradisiaque nichée dans une vallée cachée (ou presque).

J’ai choisi de visiter la plantation de café Platinum parce que c’est celle qui ouvrait le plus tard. Il y a beaucoup d’autres options dans les environs. La Valle de Agaete abrite les seules plantations de café d’Europe (administrativement parlant). Pour 10€, vous avez droit à une visite de la plantation et une explication sur le climat de la vallée. Mais si je savais que j’allais goûter leur café, je n’en revenais pas de la quantité de produits alimentaires (biscuits, fromage, confitures) et de liqueurs que j’ai dégustés en plus de m’entraîner à torréfier mes propres grains de café à l’ancienne.

Punta de Gáldar

Mon objectif principal en allant dans la région était de photographier le phare de Punta Sardina. En trouvant l’endroit du Charco de Los Espejos (la piscine miroir), j’ai pu prendre de superbes clichés du phare. Cependant, le no man’s land qui l’entoure ne m’a pas donné envie de rester trop longtemps.

Heureusement, j’ai trouvé la zone des piscines naturelles de Punta Gáldar, qui sont plus petites, avec une ambiance plus locale et une vue magnifique sur le volcan de Gáldar (Montaña de Gáldar ou Pico de la Atalaya). En parlant d’ambiance locale, profitez-en pour déjeuner au restaurant Chicas de la Finca, qui propose un menu du jour abordable composé de spécialités canariennes.

C’est une excursion à la journée parfaite pour se détendre à une altitude plus basse après quelques plongées, avant de se rendre dans le sud de l’île en passant par les montagnes.


Plongée sous-marine au départ d’Agaete

La région d’Agaete est surtout réputée pour la plongée du bord, depuis la plage de Sardina del Norte. Malheureusement, alors que la plupart des centres de plongée s’y rendent en van, en restant à Agaete, il était prévu de s’y rendre en bateau, mais les vents en ont décidé autrement. Il faudra que je revienne pour tester ce célèbre site de plongée de Gran Canaria.

  • El Juncal : Le site de plongée se trouve sous de hautes falaises au nord d’Agaete et présente une grande grotte marine avec une poche d’air. Je voudrais recommander cette plongée aux plongeurs aguerris. Je dois dire que l’entrée dans cette grotte de grande taille était impressionnante. Il y a un tunnel pour accéder à la poche d’air, et je ne comprends toujours pas d’où venait le courant que j’ai rencontré. Il n’y a pas de vie marine particulière à l’intérieur et autour de la grotte, mais la lueur bleue à l’entrée de la grotte est fascinante.
  • Las Merinas : L’intérêt de cette plongée du bord est de nager depuis la jetée de Puerto de las Nieves en direction du célèbre monument naturel El Dedo de Dios. Le site de plongée est peu profond mais commence par une assez longue nage en surface. Il s’agit donc d’un bon site pour les débutants, mais avec une bonne condition physique. Le point culminant de la plongée est une petite grotte que l’on traverse de part en part. C’est aussi le seul endroit où j’ai obtenu une photo correcte de nudibranche de toutes mes plongées à Gran Canaria.

Où séjourner à Agaete ?

J’ai eu l’occasion de séjourner 3 nuits à l’hôtel Roca Negra. Cet hôtel 4 étoiles est situé au sommet d’une colline, juste au-dessus des piscines naturelles d’Agaete et de Puerto de las Nieves. J’avais une vue fantastique sur l’océan depuis mon balcon. Une nuit par temps clair, j’ai pu voir les lumières de Santa Cruz de Tenerife. De jour, il doit être parfois possible de voir toute l’île de Tenerife, comme j’ai pu voir le mont Teide plus tard au cours de mon voyage.

En ce qui concerne la nourriture, je peux facilement dire qu’ils avaient le plus qualitatif des petits-déjeuners de tous les hôtels que j’ai essayé pendant mon séjour d’un mois à Gran Canaria. Des churros aux fruits frais et au chocolat, ça vous dit ?

Si vous voyagez avec un petit budget, pensez aux pensions de famille chaleureuses que vous trouverez dans le centre-ville d’Agaete (Casa Luna) ou plus loin dans la vallée d’Agaete (Lagarto).

3 – Puerto Rico : 4 jours

Anfi del Mar marina - Gran Canaria

Le sud de Gran Canaria est l’endroit où les gens partent se détendre, y compris les habitants de l’île. La moitié des Espagnols que j’ai rencontrés là-bas venaient de Las Palmas. Aller d’Agaete à Puerto Rico sera difficile sans louer une voiture. En bus, vous devrez revenir à Las Palmas et prendre la ligne 91, qui va jusqu’à Puerto de Mógan. Cela prendrait environ trois heures. Cependant, je vous promets une balade en voiture des plus extraordinaires à travers le parc naturel de Tamadaba et la vallée de Mógan. N’oubliez pas d’apporter votre permis de conduire et vos meilleures aptitudes à la conduite en montagne !


Que faire à Puerto Rico ?

La station balnéaire et sa grande marina sont situées au milieu de la côte sud-ouest. Elle se trouve à une courte distance en voiture de tout ce qui vaut la peine d’être visité, grâce à l’autoroute GC-1 : les dunes de Maspalomas, les sites de plongée de Pasito Blanco, la croisière d’observation des baleines et la marina fleurie de Puerto de Mógan.

Suivre la route GC-200

Je vous recommande de vous lever tôt pour avoir suffisamment de temps pour faire autant d’arrêts que vous le souhaitez sur la route panoramique GC-200 allant d’Agaete à Puerto de Mógan. Cette route atteint une altitude de 600 m, assurez-vous donc d’avoir bien décompressé après la plongée pour éviter tout problème (idéalement 24 heures).

Le premier arrêt que je vous recommande n’est qu’à 15 minutes de route de Puerto de las Nieves. Le Barranco de Guayedra et sa plage valent la peine d’y rester environ 1 heure avec sa vue imprenable sur Puerto de las Nieves et le rocher El Dedo de Dios. En descendant jusqu’à la plage de galets (sachez qu’il s’agit d’une plage nudiste), vous pourrez avoir l’une des meilleures vues sur les falaises du parc naturel de Tamadaba depuis le niveau de la mer (la photo de couverture de cet article a été prise à cet endroit).

Si vous n’avez pas envie de descendre le chemin de terre avec votre voiture de location, il y a quelques places de parking le long de la route CG-200. Il faut environ 20 minutes pour descendre à pied jusqu’à la plage.

Mon deuxième arrêt est un point de vue célèbre de Gran Canaria. Cependant, l’accès n’est pas si facile, vous ne devriez donc pas être envahi de monde (cela pourrait changer le jour où le tunnel sous le parc Tamadada sera terminé – une partie est déjà ouverte, celle que vous devrez emprunter comme une partie de la GC-200 est actuellement fermée).

Le Mirador del Balcón donne l’impression de voler avec les nuages au-dessus de l’océan, près des superbes sommets des falaises de Tamadaba. Le garde-corps en verre renforce cette sensation. Pour les photographes, c’est bien mieux avec la lumière du matin. L’après-midi, vous aurez un contre-jour en regardant les falaises (ce qui était mon cas, malheureusement).

Pour le troisième arrêt, vous pourrez voir par vous-même les magnifiques effets que le volcanisme peut avoir sur la roche. Le site Fuente de Los Azulejos présente des strates rocheuses colorées, dont un bleu tendre surprenant. Il y a quelques endroits où vous pouvez garer la voiture pour profiter de différentes vues.

Les plus téméraires emprunteront le sentier de randonnée, qui commence par de l’escalade. Ne soyez donc pas surpris si vous voyez le panneau indiquer un rocher ! Il y a habituellement une petite chute d’eau et quelques étangs en haut, mais tout était asséché au moment de ma visite, début septembre.

Plus loin, vous aurez le choix entre de magnifiques points de vue sur la vallée de Mogan, comme au Mirador de Veneguera.

Puerto de Mógan

Au bout de la route GC-200, vous trouverez Puerto de Mógan. J’ai adoré sa marina blanche, bleue et jaune couverte de fleurs de bougainvilliers. Vous pouvez y faire de la plongée mais je vous recommande également de vous y arrêter pour déjeuner ou prendre un verre au coucher du soleil (voir Taberna del Puerto). Il y a une petite plage de sable à l’est de la marina si vous avez besoin de vous détendre après votre road-trip, mais je parie que vous passerez la plupart de votre temps à prendre des photos dans ses ruelles colorées. Dommage que j’aie manqué la montée à travers le village jusqu’au point de vue au-dessus de la marina !

Croisière d’observation des baleines et dauphins

Tous les jours, deux fois par jour, à 10 heures et à 13 heures, vous pouvez embarquer sur le bateau Spirit of the Sea à Puerto Rico. J’ai embarqué le matin, car je voulais des températures plus fraîches, et le matin est généralement plus propice à l’observation des animaux marins.

Nous avons quitté le rivage pendant la première heure, ce qui nous a permis de voir le Roque Nublo depuis l’océan. Au début, nous n’avons pas vu grand-chose, à part quelques poissons volants. Mais ensuite, rapidement, nous avons croisé un groupe de dauphins globicéphales. Plus tard, nous avons également vu un groupe de dauphins communs. Avec un beau ciel bleu, des eaux calmes et les montagnes de Gran Canaria en arrière-plan, nous avions tous les ingrédients pour une croisière réussie !

Le personnel sympathique du Spirit of the Sea a fait tous les efforts possibles pour sensibiliser les passagers à l’observation des baleines de manière responsable (à noter, se mettre à l’eau avec les baleines et les dauphins n’est pas autorisé aux Canaries). Je ne peux que les recommander ! C’est une façon fantastique de passer votre journée de décompression sur l’océan après avoir plongé pour le prix d’une seule plongée.

Dunes de Maspalomas

Le « Sahara espagnol » situé à l’extrémité sud de l’île doit être l’attraction numéro un de Gran Canaria. Bien qu’elle soit bordée d’innombrables complexes hôteliers, cette zone naturelle est étonnamment bien préservée et protégée.

Je l’ai visité deux fois, une fois en fin de matinée et une seconde fois au coucher du soleil. La première fois, j’ai été étonnée de voir à quel point la zone était calme. Ma première pensée était que la zone était encore plus large que je ne le pensais. Puis j’ai réalisé que la plage située en plein milieu entre Playa del Ingles et Meloneras, la zone Oasis, est une plage nudiste. Mais c’est plutôt quand je suis revenue avec des coups de soleil assez douloureux (je n’avais pas mis de crème solaire sur mes jambes en pensant que ça irait !) que j’ai compris que 10h30, c’est déjà trop tard. Il y avait beaucoup plus de monde au coucher du soleil !

Faites attention à ce que vous amenez, car même avec un tout petit peu de vent, vous serez couvert de sable (j’ai dû nettoyer soigneusement mon appareil photo après).

C’est peut-être l’endroit le plus populaire à Gran Canaria, mais l’atmosphère est magique quel que soit le moment où vous décidez de le voir. Pas étonnant que cette vue de l’océan à travers les dunes soit si emblématique de Gran Canaria. Pour explorer la zone, vous pouvez venir du phare de Meloneras (où les bus vous déposent) ou aller à l’entrée près de l’hôtel Riu (il y a un parking gratuit près de celui-ci). Je pense que les points de vue étaient légèrement plus beaux au deuxième endroit.

Si vous cherchez un endroit où boire et manger dans le coin, je vous recommande sans hésiter Tipsy Hammock (24 Paseo Costa Canaria) à Playa del Inglès !


Plongée sous-marine au départ de Puerto Rico

La zone sud est consacrée à la plongée en bateau dans des eaux calmes et claires, tandis que le reste de l’île est un mélange de plongée en bateau et sur le rivage dans des conditions parfois sportives. Vous pouvez plonger à partir de nombreux endroits le long de la côte sud de Gran Canaria. Dans mon cas, j’ai rejoint l’équipe de Scuba Sur, basée sur la magnifique marina arborée d’Anfi del Mar à Arguineguin.

  • Pasito Blanco : Avec des profondeurs relativement faibles (vous pouvez rester au-dessus de 18 m), presque aucun courant et une vie marine abondante, Pasito Blanco est un site fantastique, que vous soyez un plongeur Open Water ou un photographe sous-marin chevronné. Il s’agit en fait d’un double site de plongée avec un récif artificiel et un récif naturel. La quantité de vie marine que ces récifs rassemblent est incroyable. J’ai vu de nombreuses raies, de grands bancs de grondeurs, une seiche et même une tortue de mer !
  • L’épave du Cermona II : C’est un site de plongée sur épave peu profond. Je n’ai pas pu descendre en dessous de 17 m, même en m’allongeant presque sur le sable pour certains clichés. Si vous êtes un plongeur débutant, c’est l’occasion parfaite d’essayer la plongée sur épave avec des eaux claires et peu ou pas de courant. Il y a tellement de vie autour que nous nous sommes éclatées à faire des photos avec ma binôme de plongée.

Où séjourner à Puerto Rico ?

J’ai séjourné pendant 3 jours au Gloria Palace Amadores à Puerto Rico lorsque j’ai exploré la côte sud. C’est un immense complexe 4 étoiles situé le long d’une falaise avec une vue sur l’océan comme si vous étiez sur un bateau de croisière. Malgré sa taille, je ne me suis jamais sentie envahie par les gens grâce aux différents espaces, bars et piscines situés à différents niveaux. Si vous ajoutez à cela que vous pouvez séjourner dans une chambre avec piscine privée ; de quoi rêver d’autre entre deux plongées… Sauf peut-être une piscine de thalassothérapie ? C’était parfait pour ma journée de décompression avant de partir en randonnée vers le Roque Nublo, bien plus haut en altitude.

Pour ceux qui ont un budget limité, vous trouverez des pensions à Puerto de Mógan, au-dessus de la jolie marina, comme la Pension Playa avec sa superbe terrasse.

4 – Tejeda : 3 jours

Cruz de Tejeda viewpoint - Gran Canaria

Une fois que vous avez fait le tour du meilleur de la plongée à Gran Canaria, attendez 24 heures sur la côte sud en vous relaxant à la piscine de votre hôtel ou en faisant une activité sans plongée. Vous serez alors prêt à partir vers les plus hauts sommets de Gran Canaria. J’ai conduit dans de nombreux coins à l’intérieur des terres de l’île, et je suis parvenue à la conclusion que la zone autour de Tejeda est la plus spectaculaire de tout Gran Canaria. Donc, pour des vacances courtes, ne cherchez pas plus loin et ne croyez pas que vous pourrez le faire en une journée. Restez dans les environs pour au moins une nuit.


Que faire à Tejeda ?

C’est assez intéressant de savoir comment je me suis retrouvée à découvrir Tejeda. Le premier jour où j‘ai pris la voiture de location, j’ai fait l’erreur de croire que je pourrais faire une virée d’une journée de Las Palmas au Roque Nublo en visitant de nombreux points de vue et villages. Bien qu’il ait été agréable d’explorer Arucas, Firgas et Teror, j’ai oublié que conduire sur les routes sinueuses dans les montagnes consommait plus d’essence que d’habitude.

Ayant quitté Las Palmas avec moins de la moitié du réservoir, j’ai rapidement dû trouver une station-service quelque part dans les montagnes. À ce stade, j’avais décidé de sauter certains endroits, dont Tejeda, si nous voulions arriver au Roque Nublo avant la nuit. Cette petite urgence liée à l’essence m’a amené directement à Tejeda, et c’était pour le mieux. J’ai pu découvrir le panorama exceptionnel qui ressemble au Grand Canyon depuis Cruz de Tejeda et les charmantes rues du village de Tejeda.

Cruz de Tejeda

J’ai dû revenir une seconde fois pour finalement m’y arrêter. Garez votre voiture en suivant les poules et donnez-vous au moins 30 minutes pour admirer la vue depuis la terrasse de l’hôtel Parador de Cruz de Tejeda. Il y a également un minuscule marché fermier à côté (continuez à suivre les poules), les prix ne sont pas donnés, mais vous aurez l’occasion de goûter certains des meilleurs fromages de chèvre canariens. La vue sur la vallée de Tejeda et le rocher Bentayga au centre reste ma préférée à Gran Canaria.

Roque Nublo

Pour vous dire à quel point j’ai aimé cet endroit, j’y ai fait deux randonnées. N’ayant pas prévu d’apporter ma lampe frontale, j’ai dû partir avant le coucher du soleil la première fois. Quoi qu’il en soit, j’ai été étonnée de voir à quel point le sentier était bien entretenu. Vous pouvez facilement garer votre voiture de location un peu plus loin sur la route. Il faut environ 40 minutes pour monter jusqu’au sommet. C’est bien indiqué, et le chemin est clair. Vous passerez de la traversée d’une forêt de pins à un plateau lunaire tout en profitant de certaines des meilleures vues sur la vallée autour de Tejeda.

Selon la période de l’année, il peut faire chaud comme il peut geler ; j’ai été choquée de voir à quel point la température était différente entre ma première visite début septembre et la seconde à la fin du mois. J’avais trop chaud la première fois, trop froid la seconde (sérieusement ?). Apportez tout ce qu’il faut comme vêtements, y compris un bon coupe-vent et un sweat à capuche chaud. Si vous avez trop chaud à la montée, mettez-les dans votre sac à dos. Pensez également à emporter beaucoup d’eau et un en-cas.

Pico de las Nieves

À 1949 m d’altitude, le Pico de las Nieves (pic des neiges) est le point de vue le plus élevé de Gran Canaria. Par temps clair, vous pouvez voir les dunes de Maspalomas et même le mont Teide de l’île de Tenerife derrière le Roque Nublo. Cela peut impliquer de jouer à cache-cache avec les nuages, qui engloutissent parfois tout le sommet. 15 minutes peuvent faire une énorme différence entre ne rien voir et tout voir ! J’ai été surprise par l’accessibilité du point de vue. Vous arrivez au parking, et le voilà !

Les randonneurs avertis savent qu’il faut redescendre un peu. Il y a un sentier en dessous du parking qui mène à la Ventana de Morro. Cette « fenêtre rocheuse » comprend quelques parties vertigineuses le long du sentier, mais il ne faut que 10 minutes environ pour y arriver. Prenez votre temps et soyez prudent. Si vous voyez le rocher Señor Champiñon (M. Champignon, vous comprendrez vite pourquoi), vous êtes dans la bonne direction.


Où séjourner à Tejeda ?

Il existe de nombreux hôtels de luxe magnifiques à Gran Canaria, mais l’hôtel El Parador de Cruz de Tejeda offre une vue imprenable avec laquelle aucun autre hôtel de l’île ne peut rivaliser. Imaginez vous baigner dans une piscine flottant au-dessus du Grand Canyon. L’hôtel présente un mélange de décoration traditionnelle et moderne réalisée avec goût.

Personnellement, je logeais un peu plus loin dans une belle maison que j’ai louée à Ingenio (à 50 minutes de route de Pico de las Nieves). Mais si vous voulez trouver un hébergement économique dans la région de Tejeda, jetez un coup d’œil à l’auberge Finca La Isa à Tejeda.

Comment se déplacer à Gran Canaria ?

Gran Canaria road trip with a rental car

il existe de nombreux vols directs depuis l’Europe continentale (Royaume-Uni, France, Allemagne) et évidemment depuis l’Espagne continentale avec de nombreuses villes de départ différentes disponibles dans tout le pays. Pour des offres de vols abordables, je vous recommande vivement de consulter le site Kiwi.com.

Une fois à l’aéroport (il n’y en a qu’un, contrairement à Tenerife), vous pouvez facilement prendre le bus express pour 4 à 5 € vers Las Palmas au nord, ou la zone de ressorts au sud, de Maspalomas à Puerto de Mógan. Si vous préférez le taxi, notez qu’Uber et les autres applications ne sont pas disponibles sur Gran Canaria. Une course en taxi jusqu’à Las Palmas coûte entre 30 et 35 €. Si vous séjournez à Las Palmas ou dans le Sud, il est assez facile d’utiliser uniquement les bus pour des tarifs très raisonnables. Le plus cher que j’ai payé était le billet aller-retour Las Palmas-Maspalomas pour environ 13€.

Cependant, je recommande également de louer une voiture pour quelques jours car l’intérieur des terres est absolument magnifique. Veillez simplement à attendre 24 h après la plongée avant de vous rendre en altitude. Le Roque Nublo est à 1813 m, et le Pico de la Nieves, le point le plus élevé, à 1949 m d’altitude. De préférence, réservez votre voiture de location à l’avance : jetez un coup d’œil aux prix de location de voitures à Gran Canaria en ligne.

Quelle est la meilleure période pour visiter Gran Canaria ?

Gran Canaria flowers - Stelitzia Bird of paradise

Les Canaries aiment à se surnommer les îles du printemps éternel. En effet, les conditions de l’eau sont très stables toute l’année. La température d’eau la plus chaude à Gran Canaria, à la fin du mois d’août, est de 24°C, et la plus froide en février est de 19°C. Ainsi, septembre est la saison la plus confortable pour plonger à Gran Canaria.

Si vous voulez vraiment avoir la chance d’en voir un, la saison des requins-anges est en hiver, de novembre à mars. Les amateurs d’observation des baleines préféreront l’été pour voir passer les globicéphales. Pour ce faire, embarquez sur la fantastique croisière pour observer baleines et dauphins. Elle part de Puerto Rico deux fois par jour (assurez-vous de réserver en avance).

Si vous avez apprécié cet article, abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir les derniers articles directement dans votre boite email.

Cet article a été rédigé en partenariat avec l’Office du Tourisme de Gran Canaria. Toutes mes opinions sont personnelles et reflètent honnêtement mon expérience. 


PARTAGEZ & ÉPINGLEZ CET ARTICLE SUR PINTEREST

Road Trip Gran Canaria Itinéraire 2 semaines pin1
Road Trip Gran Canaria Itinéraire 2 semaines pin1

Posted by Florine

  1. Quel article génial ! Merci et bonne année à toi, Florine 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire