10 raisons d’aller plonger à Utila au Honduras

La principale raison pour laquelle je suis partie au Honduras était pour réaliser mon rêve de nager avec les requins-baleines. Non seulement je n’ai pas été déçue mais j’ai aussi découvert un petit coin de paradis au coeur des Bay Islands du Honduras : Utila. En tant que destination de plongée, Utila mérite sa place sur ma liste des meilleures plongées dans la zone Amériques-Caraïbes. Bien que les requins-baleines aient été la raison de ma venue, Utila s’est révélée avoir de nombreux autres atouts. J’ai limité ma liste aux 10 choses qui m’ont le plus marquée à Utila mais j’aurais pu continuer la liste bien au-delà.

1 – Faire du snorkelling avec les requins-baleines

Whale sharks Utila Honduras March 2017

Cela faisait plusieurs année je cherchais un endroit pour enfin partir à la rencontre des requins-baleines. Je n’ai pas eu de chance lors des mes précédents voyage en Thaïlande, en Indonésie ou aux Philippines, et c’est finalement à Utila que j’ai pu avoir le bonheur de les voir! La petite île hondurienne est un véritable aimant à requins-baleines.

On peut potentiellement les voir toute l’année, mais la haute saison serait plutôt autour de mars-avril et de septembre-octobre, bien qu’il semblerait que les changements climatiques busculent ces saisons.

2 – Nager avec des dauphins en liberté

Si repérer des dauphins en surface en vers le site de plongée arrive finalement assez souvent, nager des dauphins sous l’eau ne m’était arrivé qu’une seule fois auparavant au Bélize. Lorsque le capitaine a crié « Dauphins! » lors de notre deuxième journée de plongée et que nous avons pu nous mettre à l’eau avec une famille de 8 individus, y compris un petit, c’était juste magique.

3 – Les sites de plongée à Utila

scuba diving Utila Honduras

Le site de plongée le plus célèbre d’Utila est nommé « Black Hills » mais il est à 2 km de la côte Est d’Utila. C’est censé être un bon spot pour voir un requin-baleine en plongée sous-marine. Bien que je n’aie pas eu l’occasion de plonger à Black Hills, d’après les photos que j’ai vues, les autres sites sur lesquels j’ai plongé étaient tout aussi beaux. Mes sites favoris ont été « The Maze » (Le Labyrinthe) sur la côte Nord et « Aquarium »sur la côte Est.

Tous les sites de plongée étaient généralement constitués d’un plateau corallien à environ 10 m de profondeur puis un tombant atteignant des profondeurs vertigineuses. Cela fait d’ailleurs d’Utila un excellent endroit pour la formation en plongée tech. La plupart du temps nous sommes restés dans la zone des 20 m mais je suis descendue deux fois à 30 m pour explorer les anfractuosités des tombants. D’un point de vue photo sous-marine, il n’y avait pas d’intérêt particulier à descendre plus bas.

De nombreux sites de plongée étaient des dédales de canyons et d’arches, avec un bon contrôle de sa flottabilité il y a de quoi bien s’amuser. J’ai pu profiter de conditions idéales, sans courant et une température d’eau à 28°C en surface et 26°C à 30 m de profondeur. J’étais en combinaison intégrale 5 mm mais une combinaison intégrale 3 mm aurait certainement suffi.

Du point de vue faune marine, en eaux peu profondes, il y avait beaucoup plus de gorgones et d’éponges que de coraux durs. Elles faisaient de très beaux sujets de photos grand-angle, dont j’ai bien profité grâce au tout nouveau dôme dont j’ai équipé mon caisson étanche d’appareil photo.

Aux mêmes profondeurs, on retrouve de beaux spécimens de poissons-anges (royaux ou français), de nombreux poissons-coffres, quelques gros barracudas solitaires et des poissons-porc-épics adorables mais timides. Curieusement, je n’ai vu que deux murènes lors de ma dernière plongée.

Bien que je les cherche toujours attentivement, je n’ai trouvé aucun nudibranche. J’ai néanmoins vu pour la première fois une espèce de mollusque surnommé monnaie caraïbe en français, mais qui porte aussi de nom de langue de flamant, plus proche du nom anglais flamingo tong snail. On les trouve en général sur les gorgones bleues. Après quelques recherches, j’ai appris que le motif coloré fait partie du mollusque. Lorsque vous ne voyez aucune couleur, cela signifie que l’animal est rétracté à l’intérieur de la coquille pour se protéger à l’approche d’une menace. Passionant!

4 – Plongée de nuit bioluminescente

StringOfPearls

Le jour de mon arrivée à Utila Dive Center, c’est la première chose dont j’ai entendu parler « Demain soir, on va faire une plongée de nuit, lumières éteintes, ça va être comme dans Avatar! Tu viens? » Je n’étais pas vraiment sûre d’avoir compris ce que j’allais voir, mais si c’est quelque chose qui sort de l’ordinaire, bien sûr, j’y vais ! J’ai décidé de vivre pleinement l’expérience et de faire mes recherches plus tard.

Il faut savoir que cette plongée extraordinaire n’est possible que les soirs de nouvelle lune car il faut être dans l’obscurité totale pour pouvoir voir quelque chose. Nous avons commencé notre immersion avec nos torches allumées, le temps de s’assurer que tout le monde allait bien et pouvait rester en flottabilité neutre. Pendant toute la plongée, il faut rester le plus proche de son binôme tout en contrôlant sa profondeur et en allant aussi lentement que possible.

Une fois nos torches éteintes, le spectacle pouvait commencer! Il faut néanmoins quelques minutes pour que les yeux s’adaptent à l’obscurité. J’ai été surprise de voir aussi clairement mon binôme et notre guide de plongée en restant bien groupés.

Tout a commencé par l’apparition de quelques points bleu-violet. Puis, leur fréquence d’apparition a augmenté. Je pouvais voir les minuscules taches de lumière commencer à former des lignes ou des spirales qui descendaient. J’ai compris que ce phénomène était ce qu’on appelait les strings of pearls ou colliers de perles en français.

Après un moment, il y avait tellement de petits points lumineux que j’avais l’impression de flotter dans la Voie lactée. Cette expérience poétique m’a tellement transportée que j’ai failli en perdre mon binôme!

Après 45 minutes de plongée, nous sommes remontés avec nos phares allumées. Tout le monde a chaleureusement remercié notre guide de plongée pour nous avoir emmenés. Incroyable mais à priori Utila Dive Center est le seul centre à proposer cette expérience incroyable.

Et l’explication scientifique derrière tout ça ?

De minuscules crustacés appelés ostracodes, qui ne sont pas plus gros qu’un grain de sable, ont la capacité spéciale de sécréter un liquide bioluminescent. Ils l’utilisent à deux fins: leur défense et leur reproduction. S’ils sont mangés par un poisson, ils font briller le poisson afin qu’il puisse être vu dans l’obscurité risquant ainsi d’être mangé par ses prédateurs. Le poisson le recrache alors en général. C’est en réalisant des motifs plus ou moins complexes de colliers de perles bioluminescentes, que l’ostracode mâle attire les ostracodes femelles tel un paon.

5- Profiter de la vue à Pumpkin Hill

Hiking to Pumpkin Hill Utila Honduras

Je me suis vite rendu compte que la majorité de mes activités à Utila se concentraient sur seulement quelques rues autour de l’embarcadère du ferry. Curieuse d’explorer l’île au-delà du village, j’ai commencé à poser des questions sur le point culminant d’Utila, Pumpkin Hills. « Est-ce que c’est bien? La vue en vaut-elle le coup ? comment on y va ? » Les réponses étaient toujours vagues et la seule réponse intéressante que j’ai eue a été  » c’est en direction de l’aéroport, il y a des grottes d’eau douce avec des chauves-souris ». Euh…

Alors que je faisais part de mes recherches à Bel, la directrice d’Utila Dive Center, elle m’a demandé « Veux-tu te joindre aux membres de notre Eco-programme? Dans le cadre de leur formation, ils font une randonnée nature avec l’ONG Kanahau et visite en chemin Pumpkin Hill, une grotte de chauves-souris et une grotte d’eau douce. C’est une fois par mois et c’est demain! « 

Aussitôt dit aussitôt fait, nous avons échangé mon programme de plongée du matin pour l’après-midi, et le lendemain dès 8 heures, je suis partie pour une incroyable randonnée de 4 heures au coeur d’Utila. J’ai finalement quitté les rues animées où les tuk-tuks slaloment entre les touristes et les chariots à baleadas (spécialité hondurienne, tortilla fourrée à la purée de haricots rouges), pour découvrir une facette beaucoup plus rurale d’Utila, entre champs de maïs et élevage de bétail.

Après avoir marché pendant une heure, nous avons atteint le centre de recherche de Kanahau. Leurs recherches consistent à documenter l’habitat fragile des espèces endémiques de l’île. Leur but est de protéger les trésors naturels d’Utila tout en impliquant la population locale. Le chemin vers Pumpkin Hill se situait juste quelques mètres après leur maison. L’ascension n’était pas si difficile, mais le soleil était déjà assez haut dans le ciel et cognait déjà fort (pensez bien à apporter de l’eau).

Sur notre chemin vers le sommet, nous avons observé différentes espèces d’arbres et de plantes, y compris l’arbre surnommé « gringo » dont l’écorce rouge pèle telle la peau des touristes! Une fois au sommet de Pumpkin Hill, nous avons profité d’une vue à 360° au-dessus d’Utila. Nous pouvions voir les autres Bay Islands, Roatan et Cayos Cochinos, mais ce qui m’a le plus surpris, c’est la hauteur des montagnes de Pico Bonito au-dessus de La Ceiba sur le continent.

Pour la dernière partie de notre expédition, nous avons grimpé à l’intérieur d’une grotte étroite et humide où dormait une colonie de chauves-souris (que personnellement je trouve adorables). Nous avons ensuite marché jusqu’à Pumpkin Beach sur la côte Nord d’Utila où une petite grotte d’eau douce se cachait derrière les palmiers. On tenait à peine debout à l’intérieur à deux mais c’était parfait pour se rafraîchir avant de rebrousser chemin. Utila est peut-être petite mais elle recèle de nombreux trésors!

6 – Se détendre à Playa Chepes

Playa Chepes Public Beach Utila Honduras

Utila m’a beaucoup rappelé les Keys de Floride en termes de topographie. Beaucoup de pontons autour de l’île car il n’y a peu de plages. Ce fut donc une excellente surprise de trouver à l’extrémité ouest de la route principale la plage publique de Chepes, propre et gratuite. La gestion de la plage est soutenue financièrement par les principaux commerces de l’île comme vous pouvez le voir sur les différents bancs qu’ils ont sponsorisés.

C’est l’endroit idéal pour une sieste au soleil ou pour déguster une « super baleada », une tortilla remplie de haricots rouges, fromage, laitue, avocat et tout autre ingrédient disponible! Si vous continuez un peu plus loin sur la route, vous trouverez Coral View qui semble être le point de rassemblement des pélicans de l’île.

7 – Coucher de soleil & cocktails au Mango Tango

sunset at Mango Tango Restaurant Utila Honduras

Les meilleurs cocktails de l’île sont sans conteste au Mango Tango. En retrait de l’agitation de la rue principale, la maison jaune accueille ses invités au premier étage pour une superbe vue du coucher de soleil à partir de 18 heures.

De toute évidence, le restaurant est une des options les plus chères pour manger à Utila (une baleada coûte 20 Lempira en moyenne, soit moins d’un Euro). En même temps, pour une délicieuse margarita et deux tacos de rascasse, je n’ai pas non plus eu à casser me tirelire en dépensant l’équivalent de 15 €.

Mango Tango est l’un des restaurants qui a ajouté la rascasse (lionfish en anglais) à son menu. L’espèce est invasive dans la mer des Caraïbes et représente un sérieux problème écologique car elle n’a pas de prédateur naturel. Les manger participe à résoudre ce problème environnemental et ces poissons sont étonnement délicieux en tacos, en ceviche ou même sur une pizza.

8 – Découvrir par hasard le jardin artistique de Jade Seahorse

Qui a dit qu’île tropicale et art ne pouvaient pas aller de pair? Le jardin artistique de Jade Seahorse prouve le contraire. Étant une œuvre d’art en constante évolution, ce complexe se compose aussi d’un bar et de quelques bungalows où l’on peut séjourner.

Le bar « Treetanic » est une cabane dans les arbres et ouvre seulement quelques nuits par semaine. On y retrouve en général les instructeurs de plongée nouvellement diplômés qui vont célébrer le début de leur nouvelle carrière.

9 – Utila est une destination de plongée petit budget

Pour faire court, Utila est à l’Amérique centrale ce que Koh Tao est à l’Asie du Sud-Est: un haut lieu de la plongée sous-marine. Les tarifs très doux pour les formations, les plongées et l’hébergement attirent beaucoup de plongeurs américains, canadiens et allemands pour passer leur premier niveau ou même leur niveau d’instructeur. Comme pour Koh Tao, l’hébergement est souvent offert lorsqu’on est en formation.

Les forfaits Open Water d’Utila Dive Center commencent à partir de 334 USD (environ 315 €), avec 5 nuits gratuites au dortoir du Mango Inn et 2 plongées gratuites en fin de formation.

Dans mon cas, je suis restée 4 jours à Utila et j’ai plongé 3 jours durant lesquels j’ai fait 7 plongées dont une plongée de nuit. Vous pouvez plonger le matin et l’après-midi, mais j’ai préféré ne plonger qu’une demi-journée car je voulais explorer l’île en parallèle.

Etant là que pour profiter de mes plongées, bien qu’Utila Dive Center soit une école de plongée très fréquentée avec de nombreux cours allant du niveau Open Water à la plongée tech, chaque groupe a son propre vestiaire pour son matériel de plongée. J’avais une salle d’équipement dédiées, la « Resort divers room », où j’ai pu entreposer mes bébés avec tous les autres plongeurs qui avaient également leur propre équipement. Pas de mélange possible avec le matériel de location ! Il y avait du monde mais tout était parfaitement organisé.

Les trois bateaux, Tristan, Martini et Old Tom partent à l’heure, alors ne soyez pas en retard. Pour le bateau du matin, le rendez-vous est à 7h30 et vous serez de retour vers midi. Sur leur ponton, Utila Dive Center dispose d’un bar où vous pouvez prendre une tasse de café avant vos plongées du matin. Pour le bateau de l’après-midi, vous devez vous présenter à 13 h et vous serez de retour vers 17 h.

Utila Dive Center

Utila, Bay Islands 34201, Honduras

Email: 

Téléphone: +504 2425-3326 ou +504 2425-3327

J’ai séjourné dans une chambre double au-dessus de la piscine du Mango Inn, l’hôtel qui travaille en partenariat avec UDC. La chambre avait un lit confortable, beaucoup d’espace de rangement et une grande douche.

L’hôtel n’est pas en bord de mer mais au coeur du village près du jardin Jade Seahorse. Sa piscine, son jardin et son restaurant en font un endroit parfait néanmoins pour séjourner à Utila.

10 – Utila est seulement à 1 heure de ferry du continent

Si comme moi, vous aimez profiter au maximum de vos voyages de plongée pour explorer le pays, voici une bonne nouvelle: le ferry Utila Dream relie Utila à La Ceiba sur le continent hondurien deux fois par jour .

La Ceiba elle-même n’a malheureusement pas beaucoup à offrir, sauf le Paseo de Los Ceibeños qui est peut-être l’un des plus beaux endroits où je suis allée pour le coucher du soleil avec sa jolie jetée en bois où les familles mangent des bonbons avec leurs enfants et les montagnes majestueuses en arrière-plan.

Si vous avez plus de temps, le parc national du Pico Bonito est à moins d’une heure de La Ceiba en taxi. Vous pouvez y séjourner dans l’un des charmants écolodges proches du Rio Cangrejal pour y randonner ou descendre la rivière en rafting.

Voyager tout autour du Honduras était bon marché, sûr et confortable grâce au réseau de bus Hedman Alas. Il existe de nombreuses solutions pour se rendre à Utila ou à Roatan, mais le moyen le moins cher est de se rendre à San Pedro Sula et de prendre le bus pour La Ceiba. Pour moins cher que le prix du vol aller-retour San Pedro Sula / Utila, vous pouvez voyager à travers tout le Honduras. La Ceiba est à 3h de San Pedro Sula en bus. Les bus n’étaient pas les plus chics que j’aie vus mais les sièges étaient très confortables, j’avais droit à un snack et une boisson à chaque trajet. Le personnel était aussi très serviable. N’oubliez pas d’apporter quelque chose pour vous couvrir car la climatisation était trop forte pour moi.

Le site Web de Hedman Alas est entièrement en espagnol, mais vous pouvez aussi les contacter par e-mail en anglais pour vous. Pour 1000 Lempiras, vous pouvez obtenir la carte Promodias avec Hedman Alas, elle vous donnera une réduction spéciale (jusqu’à 25%) sur vos billets de bus et de ferry, la plongée avec UDC, l’hébergement au Mango Inn et de nombreux restaurants d’Utila.

Si vous avez apprécié cet article, abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir les derniers articles directement dans votre boite email.

Posted by Florine

Laisser un commentaire