Mon test complet de la 3e génération des détendeurs Legend d’Aqua Lung

La sortie de la troisième génération des célèbres détendeurs Legend d’Aqua Lung a beaucoup fait parler d’elle lors des derniers salons DEMA et BOOT, en Floride et en Allemagne, mais aussi le salon de la plongée à Paris. De retour sur la Côte d’Azur pour passer l’été, c’était l’occasion idéale de rendre visite à Aqua Lung France qui soutient mes aventures sous-marines depuis 5 ans. Après une visite complète de leur usine et laboratoire, j’ai pu tester ces tout nouveaux détendeurs lors de deux plongées à Nice. Voici tout ce que vous devez savoir sur les détendeurs Aqua Lung Legend 3 et ce qui les rend si légendaires !

L’héritage des détendeurs Aqua Lung

Spirotechnique Mistral - Aqua Lung - regulator 1958

Avant qu’Aqua Lung ne devienne Aqua Lung, la société française créée en 1946, sur la base du brevet de l’explorateur Jacques-Yves Cousteau et de l’ingénieur Emile Gagnan, s’appelait Spirotechnique. Contrairement à ce que j’ai pu lire en ligne, le brevet était basé sur le CG43 (C pour Cousteau, G pour Gagnan et le numéro est l’année) et le modèle mis sur le marché était le CG45. A cette époque, juste après la Seconde Guerre mondiale, l’utilisation était principalement militaire. Le nom « Aqua Lung » n’est à l’époque qu’une marque déposée pour l’exportation.

C’est dans les années 1960 que le tourisme de loisirs se démocratise donnant naissance à la plongée récréative dans la foulée. Le modèle Mistral, sorti en 1958, a été le détendeur phare des premiers explorateurs sous-marins. Avec un seul étage pour détendre le gaz de la haute pression à la basse pression, la respiration devait être un peu rude, mais c’était à l’époque révolutionnaire.

30 ans plus tard, les années 1990 ont marqué un tournant dans l’industrie de la plongée sous-marine avec l’introduction en 1993 de la norme européenne EN250 pour les équipements respiratoires, et son application en 1997. Au cours de cette décennie, Spirotechnique prend le nom d’Aqua Lung, sa marque éponyme. Alors que la plupart des fabricants se concentrent exclusivement sur l’exigence de performance en joules par litre d’air, Aqua Lung décide d’introduire le concept de confort respiratoire avec sa technologie de surcompensation. Sur la base de ces nouvelles normes, la première génération de détendeurs Legend est lancée au début du XXIe siècle, en 2002.

La deuxième génération de détendeurs Legend a été lancée dix ans plus tard et a intégré la technologie common-rail, permettant de raccorder les flexibles sur n’importe quelle position du premier étage sans perte de performance. À ce moment, le détendeur Legend pour eaux glacées était encore un modèle distinct appelé « Glacia ».

Seulement 8 ans plus tard, en 2020, la troisième génération, appelée LEG3ND, est lancée avec une gamme revisitée et simplifiée tout en tirant du meilleur du savoir-faire des ingénieurs d’Aqua Lung. Aujourd’hui, on estime que depuis 2002, deux détendeurs Legend sont vendus toutes les heures dans le monde entier.

Fièrement conçu et fabriqué en France

Aqua Lung France factory

Situés à 25 minutes de route au nord de Nice, l’usine d’Aqua Lung est située dans un cadre magnifique entre la mer Méditerranée et les Alpes. Le site de Carros assemble tous les détendeurs vendus dans le monde entier, ce qui signifie que si vous possédez un détendeur Aqua Lung, il a été fabriqué dans cette usine.

J’ai eu le plaisir de visiter l’usine en compagnie de Manuel Cabrère, chef produits pour les détenteurs et les gilets stabilisateurs. Il travaille pour Aqua Lung depuis 30 ans. Dire qu’il s’y connaît sur le fonctionnement et la fabrication des détendeurs est un euphémisme. Il a même une photo avec Jacques-Yves Cousteau en personne encadrée dans un des couloirs du bâtiment.

J’ai pu également jeter un coup d’œil au laboratoire de prototypage et d’essai, qui comprend un banc d’essai respiratoire, une chambre de simulation de la pression d’eau ainsi qu’une chambre de brouillard salin pour accélérer le vieillissement des produits. Vous comprendrez aisément que je ne pouvais pas prendre n’importe quelle photo pour des raisons de confidentialité.

Aqua Lung France Factory

A pleine capacité, ils peuvent produire jusqu’à 100 000 détendeurs par an, ce qui représente environ 800 détendeurs par jour. À l’heure actuelle, l’usine fabrique entre 350 et 450 détendeurs par jour (premier étage, deuxième étage et octopus compris).

Le contrôle de la qualité dans cette structure ISO 9001 va au-delà des normes puisqu’elle contrôle même la qualité des matières premières qui seront utilisées par les autres usines du groupe telles que celle d’Apeks au Royaume-Uni pour les composants qui ne sont pas fabriqués sur place. Une fois assemblés, 100 % des détendeurs sont placés en immersion pour tester leurs performances. Le numéro de série de chaque détendeur est lié aux résultats de ses tests et à la liste des composants et leur propre liste de contrôle de la qualité.

Avant d’être envoyés dans le monde entier, dans leur nouvel emballage sans plastique en carton recyclé, les détendeurs Aqua Lung Legend 3 sont séchés à 0,02 bar, de sorte que le point d’ébullition de l’eau à cette pression n’est que de 43°C ; de cette façon, il n’y a aucun risque de détérioration des matériaux du détendeur.

Pourquoi les détendeurs Aqua Lung LEG3ND sont-ils si particuliers ?

Aqua Lung Legend 3 Elite review

Depuis 2002, les détendeurs Aqua Lung Legend sont synonymes d’un confort respiratoire inégalé. La série Legend a toujours été pensée pour les plongeurs confirmés. L’idée est que si vous ne devez avoir qu’un seul détendeur dans votre sac de plongée, il pourra convenir à tout type de plongée.

Mais techniquement parlant, comment définir le confort respiratoire ?

La plupart des détendeurs modernes compensent désormais la chute de pression d’air de la bouteille pendant la plongée, inspiration après inspiration. En revanche, équilibrer les variations de la pression hydrostatique ambiante au fur et à mesure que l’on descend en profondeur est une toute autre paire de manches.

Vous ne le réalisez peut-être pas totalement, mais en fonction de vos efforts physiques (si vous devez palmer face à du courant par exemple), votre fréquence respiratoire augmente et donc le débit d’air dont vous avez besoin. Certains détendeurs demanderont un effort d’inspiration plus important du plongeur que d’autres pour obtenir le volume d’air nécessaire, surtout en plongée profonde (en dessous de 20 m) ; c’est à ce moment que la sensation d’essoufflement peut se manifester.

Dans le cas du détendeur Aqua Lung Legend, son premier étage peut surcompenser la pression intermédiaire pour réduire l’effort inspiratoire à fournir, même à 40 m et/ou avec de forts courants.

La gamme de la troisième génération de détendeurs Legend a été simplifiée avec un unique premier étage capable de faire face à toutes les conditions sous-marines, même l’eau glacée. C’est comme si le modèle Glacia avait été fusionné avec la gamme standard des détendeurs Legend. Chaque détendeur Aqua Lung Legend 3 est maintenant équipé d’échangeurs thermiques sur le premier-étage et le deuxième-étage pour ralentir la formation de glace dans les eaux dont la température est inférieure à 10°C (la surface d’échange thermique a été augmentée de 30% par rapport au modèle précédent du Glacia).

Les trois second-étages que vous pouvez sélectionner sont le:

  • Aqua Lung Legend, avec un bouton de réglage de l’effet Venturi
  • Aqua Lung Legend MBS, avec le bouton de réglage Master Breathing System qui combine en une seule rotation le réglage de l’effet Venturi et de l’effort inspiratoire
  • Aqua Lung Legend Elite, avec deux boutons séparés de réglage, d’un côté celui de l’effet Venturi et de l’autre celui de l’effort inspiratoire, pour un confort respiratoire intégralement personnalisé

Votre choix sera basé sur le degré de personnalisation de votre débit d’air que vous souhaitez obtenir sous l’eau. Le modèle standard satisfera la majorité des plongeurs loisirs. Néanmoins, si vous faites régulièrement des plongées exigeantes, notamment à des profondeurs en dessous de 30 m, dans de forts courants et/ou des eaux froides, le Legend MBS ou Elite vous conviendra certainement mieux.

Mon test de la gamme complète Aqua Lung LEG3ND vs. mon détendeur Aqua Lung Core à Nice

CIP Nice dive centre

Tout d’abord, voici quelques informations générales sur les détenteurs que j’ai utilisés au cours des dix dernières années. Le tout premier détendeur que j’ai acheté en 2010 était un Aqua Lung Mikron. En tant que plongeuse-voyageuse en eaux chaudes, il me convenait parfaitement. Il m’a suivi au Mexique et en Indonésie, et je n’ai jamais eu à m’en plaindre au niveau respiratoire. Cependant, pour être honnête, j’étais encore une plongeuse débutante qui ne s’engageait que rarement dans des plongées plus ambitieuses à l’époque.

Les choses ont commencé à changer lorsque j’ai déménagé en Écosse en 2014. J’ai alors acquis mon premier détendeur Legend, le modèle Glacia. Il est devenu mon meilleur compagnon pour toutes mes plongées en Écosse mais aussi en Islande ou pour la plongée sous glace dans les Alpes. Pour disposer d’un premier étage séparé additionnel capable de faire face aux eaux froides, j’ai pris quelques années plus tard le détendeur Core supreme, qui s’est avéré avoir un rapport poids-performance idéal pour tous mes voyages dans les eaux tempérées d’Europe.

Comme j’ai envoyé tous mes détendeurs ensemble pour leur maintenance l’année dernière, j’ai pris la nouvelle version du détendeur Mikron pour partir en Polynésie. Dans le courant de certaines passes des Tuamotu, c’est là que j’ai ressenti pour la première fois les limites respiratoires de ce détendeur de voyage, malgré mes efforts pour respirer profondément tout en essayant de palmer efficacement. J’ai honnêtement frôlé l’essoufflement.

Cette expérience récente m’a fait réaliser que les plongées que je faisais désormais étaient bien plus variées et impliquaient fréquemment grandes profondeurs et/ou courants. C’est pourquoi, lorsque j’ai vu que la nouvelle génération de détendeurs Aqua Lung Legend 3 était sur le point d’être distribuée lors du dernier salon DEMA à Orlando, j’étais enthousiaste à l’idée de pouvoir tous les essayer sous l’eau. Je voulais comprendre les nuances en termes de confort respiratoire entre les trois modèles.

La seule façon d’y parvenir serait d’avoir les trois seconds-étages avec moi lors d’une même plongée dans des conditions identiques sur un site de plongée profonde. Plonger à Nice était en effet un choix idéal grâce à ses tombants avec des profondeurs maximales allant de 40 à 60 m.

Grâce au support du CIP de Nice, nous avons organisé avec le personnel d’Aqua Lung une journée complète de plongées d’essai depuis le port de Nice. J’ai monté sur une seule bouteille à double robinetterie, deux premier-étages séparés. J’ai utilisé le Legend Elite comme détendeur principal et le Legend MBS comme détendeur secondaire. Un de mes deux binômes de plongée a monté un détendeur standard Aqua Lung Legend en détendeur secondaire.

J’ai fait trois plongées avec le CIP Nice au large du Cap Ferrat. Pour les deux premières plongées du premier jour, j’ai utilisé exclusivement les détendeurs Aqua Lung Legend 3. Pour la troisième plongée le lendemain, j’ai repris mon détendeur Core pour sentir la différence dans des conditions similaires.

Lors de la première plongée, j’ai décidé de tester les trois modèles en commençant par le plus haut de gamme, le Legend Elite, suivi par le Legend MBS pour finir par le modèle Legend standard. J’ai comparé leur confort respiratoire à 20 m de profondeur, puis à nouveau à 40 m. À chaque fois, j’ai essayé de nager un peu plus vite, mais à 20 m, la différence était à peine perceptible. Avec un courant quasiment inexistant, je ne peux pas dire que j’ai affronté les conditions les plus difficiles ce jour-là, à l’exception peut-être de la thermocline entre la surface (26°C) et à 40 m (16°C).

J’ai joué pendant un certain temps, avec le bouton de l’effet Venturi et le bouton d’effort inspiratoire, en utilisant chaque position complètement ouverte ou complètement fermée, puis la position intermédiaire. Je pouvais clairement sentir la différence, entre le bouton de l’effet venturi, qui change la quantité d’air que je recevais même avec une toute petite inspiration, et le réglage l’effort inspiratoire, qui rend l’inspiration plus ou moins souple. En tant qu’utilisatrice novice de ce détendeur, il m’a été difficile de décider quelle position était effectivement la plus adaptée pour moi et quand en changer. Je suppose qu’on ne peut répondre à cette question qu’avec de l’expérience d’utilisation.

Lorsque j’ai changé pour le Legend MBS, l’avantage immédiat d’avoir un seul bouton pour le réglage combiné de l’effet Venturi et de l’effort inspiratoire a été la rapidité avec laquelle j’ai pu régler mon confort respiratoire. Inutile de dire qu’avec un appareil photo sous-marin en main avec déjà tant de boutons à manipuler, j’ai adoré la simplicité de réglage.

La différence la plus notable en terme de confort respiratoire est apparue lors du changement entre le Legend MBS et le modèle Legend standard, qui ne dispose seulement d’un bouton de réglage de l’effet Venturi. Bien qu’il n’y ait eu aucun problème de débit d’air, ce second-étage fournit toujours exactement ce dont vous avez besoin, j’ai ressenti une différence notable dans la souplesse de ma respiration.

Aqua Lung Legend 3 MBS review

Le lendemain matin, en redescendant le mur à 35 m avec mon détendeur Aqua Lung Core, la différence était subtile. Néanmoins, je pouvais sentir une différence dans le débit d’air que le détendeur pouvait délivrer au point le plus profond de ma plongée par rapport au Legend la veille, c’est à dire un peu moins.

Pour résumer, le détendeur Aqua Lung Legend MBS a été mon modèle préféré en tant que photographe sous-marin pour sa facilité d’utilisation tout en offrant un confort respiratoire exceptionnel. Je pense qu’il faut être un plongeur qui fait fréquemment des plongées sur épave en profondeur, en plein courant, dans des eaux froides pour vraiment apprécier la finesse du double réglage du modèle Legend Elite.

Si vous avez d’autres questions sur mon test de la gamme des détendeurs Aqua Lung Legend 3, n’hésitez pas à me les poser dans les commentaires !

Si vous avez apprécié cet article, abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir les derniers articles directement dans votre boite email.

Cet article a été rédigé en partenariat avec Aqua Lung. Toutes mes opinions sont personnelles et reflètent honnêtement mon expérience.


PARTAGEZ & ÉPINGLEZ CET ARTICLE SUR PINTEREST

Posted by Florine

Laisser un commentaire