Être un bon binôme de plongée, en quoi ça consiste ?

Les binômes en plongée, ça passe ou ça casse. La sécurité en plongée loisir étant basée sur la redondance des équipements entre deux plongeurs, le binôme avec qui vous plongerez peut avoir un impact significatif sur votre expérience sous l’eau. Après dix ans de voyages solo en plongée autour du monde, j’ai appris une chose ou deux sur ce qui fait une bonne palanquée. Et la vérité, c’est que cela commence souvent par soi-même.

Vous avez peut-être la chance d’avoir votre meilleur ami ou votre partenaire comme binôme de plongée. D’autres se mettront à la recherche de camarades partageant les mêmes intérêts pour la plongée, mais pour la plupart des plongeurs solo comme moi, nous demandons généralement au centre de plongée de nous choisir un binôme. Plus de la moitié du temps, j’ai été mise en binôme avec le divemaster ( guide de plongée ), mais je peux comprendre que cela puisse sembler intimidant de partir plonger avec quelqu’un que l’on connaît à peine. Mais je peux vous assurer que vous pouvez rapidement surmonter ces craintes en apprenant à devenir vous-même un meilleur binôme de plongée.

Comme toutes les compétences de plongée, devenir un bon partenaire de plongée demande du temps et des efforts. Cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais plus vous vous entraînerez, plus vous serez à même d’être un excellent binôme de plongée. J’ai résumé dans cet article les principaux aspects sur lesquels vous pouvez vous concentrer pour améliorer votre expérience et celle de votre binôme et ainsi gagner en assurance !

1. Faire connaissance avec chaque nouveau binôme de plongée

Scuba diving buddies

Être un bon binôme de plongée commence avant même de plonger. Si vous plongez avec quelqu’un que vous connaissez déjà, vous aurez très probablement déjà partagé des souvenirs, et vous aurez même probablement fait des sorties de plongée ensemble. Vous connaissez leurs habitudes, leurs intérêts et leur personnalité. Et surtout, vous leur faites déjà confiance. Mais que se passe-t-il si vous vous rencontrez une heure avant d’entrer dans l’eau ?

Si vous plongez avec une nouvelle personne, apprenez à la connaître du mieux que vous pouvez. En établissant le contact, vous pouvez créer un lien avec votre binôme de plongée qui vous sera utile pendant toute la plongée. Après tout, lorsque vous êtes à l’aise avec quelqu’un, il est plus facile de communiquer avec lui ou elle. La communication est un point crucial pour une plongée agréable et sûre.

Soyez polis, respectueux et généreux avec vos sourires. Vous pouvez le faire en apprenant le prénom de la personne avec qui vous allez plonger et en la regardant dans les yeux (sans mettre l’autre personne mal à l’aise) lorsque vous lui parlez. Posez des questions ouvertes sur ce qu’ils aiment dans la plongée sous-marine. En faisant cela, vous montrez que vous êtes quelqu’un d’accessible avec qui il est facile de s’entendre. Ne soyez pas timide, vous savez que vous avez déjà quelque chose en commun : votre passion pour la plongée !

Faites-leur partager leurs expériences de plongée, et un peu de leur histoire. Il ne faut pas non plus que ça ait l’air d’un entretien d’embauche. Soyez sympa et curieux, mais faites attention à ne pas paraître indiscret ou condescendant. Leurs réactions et leurs réponses peuvent vous en dire long sur leur niveau de confort sous l’eau. Voici quelques exemples de questions que vous pouvez poser :

  • De quand date son dernier voyage de plongée ?
  • Qu’a-t-il/elle préféré ?
  • Quelle est son plus beau souvenir sous-marin ?
  • Qu’a-t-il/elle trouvé de difficile ou de facile sur cette plongée ?

Partagez aussi des informations vous concernant relatives à la plongée. Bien entendu, se vanter de son nombre de plongées ou de la profondeur à laquelle on a déjà plongé n’est pas franchement à recommander. Un bon binôme sait mettre ses nouveaux camarades à l’aise.

En revanche, le niveau d’expérience et les attentes doivent être en adéquation pour éviter toute frustration. Il est tout à fait permis de s’excuser et de demander si on peut être mis en binôme avec quelqu’un d’autre. Personnellement, cela ne me dérange pas d’être mise en binôme avec des débutants. Au contraire, j’aime avoir la possibilité de montrer de nouvelles choses intéressantes à de nouveaux plongeurs ( divemaster un jour, divemaster toujours ! ). Mais dans le cas où j’aurais des objectifs spécifiques pour la plongée (généralement pour prendre une photo), je me verrai obligée de décliner poliment, en expliquant pourquoi (généralement en raison de la profondeur, parfois des courants).

2. Planifier sa plongée avec son binôme

Logistics of scuba diving in Verzasca River Switzerland

Un bon binôme de plongée planifie chaque expérience de plongée. Avant votre plongée, vous devez vous mettre d’accord sur la durée de la plongée, sa profondeur maximale et le parcours que vous suivrez le long du site de plongée. Dans la plupart des destinations tropicales, vous plongerez avec un divemaster qui vous aura préparé tout cela. Dans ce cas, écoutez attentivement les briefings de plongée. Et assurez-vous que votre binôme et vous comprenez bien le programme de la plongée. Si l’un de vous n’est pas à l’aise avec ce plan, il faut aborder ouvertement toute préoccupation.

En plus de visualiser votre parcours sous-marin, vous devez également discuter de la distance que vous souhaitez maintenir entre vous sous l’eau. Certaines équipes de plongeurs aiment bien être côte à côte, tandis que d’autres préfèrent se positionner « à la file indienne ».

Vos objectifs pour la plongée concordent-ils ? Il peut s’agir de prendre la photo d’une espèce marine en particulier ou de voir l’hélice d’une épave à une certaine profondeur. Si vous décidez de prendre votre appareil photo, discutez de vos habitudes en termes de photographie sous-marine.

Certains photographes sous-marins peuvent passer 10 minutes au même endroit (je plaide moi-même coupable !). Et cela peut être encore plus long si on parle de vidéo. Comme cela peut ne pas convenir à n’importe quel plongeur (si vous préférez un rythme plus soutenu, pas de problème), je demande généralement s’il y a parmi les binômes potentiels un autre photographe ou avec quelqu’un de super contemplatif ou alors passionné de biologie marine. Assurez-vous de faire savoir à votre binôme de plongée ce qu’il doit faire lorsque vous prenez des photos : rester derrière vous ? ou poser pour vous à un moment donné ?

Comme on ne peut pas parler une fois sous l’eau, il est très important de clarifier tous ces points. Assurez-vous que vous êtes tous les deux sur la même longueur d’onde avant la plongée.

3. Vérifier ses signes de plongée

Après la planification de la plongée et/ou le briefing, passez en revue les signes de plongée avec votre binôme. Un bon binôme de plongée est un excellent communicant sur terre comme sous l’eau. Assurez-vous que vous vous comprendrez une fois sous la surface de l’eau.

Les binômes de plongée de longue date peuvent sont déjà habitués aux expressions faciales de l’autre lors d’une plongée, ce qui facilite la communication entre eux sous l’eau. Certains ont même inventé leurs propres signes de communication. Une vérification rapide des signes les plus courants pourrait aider à assurer une communication efficace sous l’eau avec un nouveau binôme de plongée.

Certains signes sont élémentaires et compris internationalement comme OK / pas OK / fin de la plongée, cependant, certains peuvent être différents d’un pays à l’autre, notamment tout ce qui concerne la quantité d’air qu’il vous reste. Je peux penser au moins à trois façons différentes de communiquer le chiffre indiqué sur votre manomètre.

Assurez-vous de vérifier en priorité comment chacun communique en signes les éléments suivants:

  • Combien d’air te reste-t-il ?
  • Il reste la moitié
  • Je suis sur la réserve
  • Pression restante en bars (ou en psi, aux Etats-Unis notamment)
  • Palier de sécurité

Comme j’aime de plus en plus prendre des photos grand angle avec mon binôme de plongée comme modèle, j’ai dû inventer mes propres signes pour leur faire savoir quoi faire et vers où aller :

  • Allume ta torche (ouvrir/fermer la main)
  • Nage (bouger 2 doigts tel un battement de palmes) dans cette direction (pointer l’endroit)
  • Toi (pointer le plongeur) Regarde (deux doigts pointant vers mes yeux) dans cette direction (pointer l’endroit)
  • Ralentis (mains à plat vers le bas)

N’hésitez pas partagez vos trouvailles personnelles en commentaires !

Profitez également de l’occasion pour discuter des procédures d’urgence avec votre binôme de plongée. Cela aura pour premier avantage de donner à votre binôme de plongée une bonne impression en matière de sécurité. Ainsi, vous pourrez tous les deux entrer dans l’eau en sachant que vous pouvez compter l’un sur l’autre en cas d’urgence. Assurez-vous que vous savez quoi faire au cas où vous vous perdriez par exemple. La règle habituelle est de regarder autour de vous pendant 1 minute avant de faire une remontée à vitesse contrôlée vers la surface.

4. Toujours faire un contrôle pré-plongée avec son binôme

Utila Dive Center boats

Un bon binôme de plongée n’oublie jamais de faire son contrôle pré-plongée avec son binôme. Si vous faites plusieurs plongées avec votre binôme, assurez-vous de vérifier votre équipement avant chaque plongée. Vous devez TOUJOURS vous assurer que tout fonctionne comme il se doit avant CHAQUE plongée.

Lors de mon cours Open Water j’ai appris en anglais à retenir BWRAF avec « Bruce Willis Ruins All Films » (Je connais d’autres plongeurs qui utilisent « Big White Rabbits Are Fluffly ») :

  • BCD
  • Weights
  • Releases
  • Air
  • Final check

En français, en général ça donne BALLO :

  • Bouée
  • Air
  • Lestage
  • Largage
  • OK final

Soyez attentif à votre binôme de plongée à chaque étape du contrôle et assurez-vous qu’il soit attentif lorsque vous faites le vôtre.

Familiarisez-vous avec l’équipement de plongée utilisé par votre binôme et vice-versa. La conception de nombreux équipements varie. Par exemple, si vous plongez avec un gilet stabilisateur à gonflage dorsal, assurez-vous de le montrer à votre binôme qui ne connaît peut-être pas ce type de stab. En cas d’urgence, il sera plus facile et plus rapide d’aider votre binôme si vous savez où se trouvent tous les clips et les purges.

5. Plonger selon le plan établi

Scuba diving in Port-Cros National Park France

Il est maintenant temps de se mettre à l’eau et de s’amuser un peu ! Respectez simplement le plan que vous avez établi avant de partir plonger. Gardez bien à l’esprit tous les points importants sur lesquels vous vous êtes mis d’accord pendant le briefing.

Si vous plongez avec quelqu’un qui est moins expérimenté que vous, n’oubliez pas de plonger dans leurs limites et non dans les vôtres. Par exemple, votre binôme peut être un plongeur Open Water qui ne peut plonger que jusqu’à 18 mètres, alors que vous êtes un plongeur Advanced Open Water qui peut aller jusqu’à 30 mètres. Vous ne devez jamais demander à votre binôme de plonger plus profondément qu’il ne le devrait ou de s’aventurer dans des endroits qui ne font pas partie du plan établi. Il vaut mieux être prudent et ne pas aller au-delà de ses limites.

En cas d’imprévu, pas de panique, donnez toujours la priorité à votre sécurité avant toute autre chose. Choisissez simplement le plan d’action qui vous semble le plus sûr. Si vous plongez avec un guide de plongée, suivez ses instructions. Il saura mieux que quiconque ce qu’il faut faire ou où aller au cas où le plan doit être modifié.

6. Être à l’écoute de ses instincts

Florine Scuba diving in Toulon France

Votre binôme de plongée a l’air inquiet ? Son attention est-elle ailleurs ? Semble-t-il nerveux ou distrait ? Un bon binôme de plongée est observateur. Si, à un moment donné, vous sentez que quelque chose ne va pas, il y a généralement une bonne raison. Faites confiance à votre intuition.

La vigilance et l’honnêteté sont la meilleure stratégie. Vous devez répondre de manière décisive à toutes sortes de préoccupations pour éviter les accidents de plongée. Rassurez votre binôme de plongée sur le fait qu’il peut annuler la plongée à tout moment.

En attendant, si quelqu’un ou quelque chose vous met mal à l’aise, vous devriez en parler avant de plonger. Si nécessaire ou si vous ne vous sentez pas sûr de vous, demandez conseil à votre guide de plongée ou demandez au responsable du centre de plongée d’intervenir.

Vous devez toujours vous sentir en sécurité et à l’aise avec votre binôme de plongée ; et vice versa.

7. Rester à proximité de son binôme en toute circonstance

Scuba divers Koh Tao Thailand South West Pinnacle

Le système de binôme est utilisé aussi bien par les plongeurs débutants que par les plongeurs expérimentés pour des raisons de sécurité. Sous l’eau, vous devez rester à proximité de votre binôme. La distance qui vous sépare dépend des conditions de plongée, généralement de la visibilité et des courants.

La recommandation d’usage est d’être à environ 1 m de son binôme de plongée. Mais certains seront plus souples avec cette règle pour donner à leur binôme un peu d’espace et de liberté. Le niveau de compétence et l’expérience de chacun guideront leur choix. Une bonne règle de base est de vérifier où est votre binôme toutes les 30 secondes environ.

En général, vous devez toujours être suffisamment proche pour pouvoir réagir rapidement si votre binôme a besoin d’une assistance immédiate. Vous devez rester à proximité pour aider votre compagnon dans des situations telles qu’une panne d’air, un dysfonctionnement de son équipement, une blessure voire une attaque d’animaux marins.

Dans des conditions de faible visibilité, rendez-vous visible en vous munissant d’une lampe de plongée allumée pendant toute la plongée. Sur certains sites de plongée qui peuvent être très fréquentés, veillez à repérer un élément qui vous aide à identifier votre binôme de plongée de manière unique, comme la forme ou la couleur de ses palmes.

8. Respecter les espèces marines

Shark Diving in Fakarava Tuamotu French Polynesia

Un bon binôme de plongée respecte l’océan et le protège de toute agression. En particulier si l’agression est due à un autre plongeur. En tant que plongeurs, nous avons la responsabilité de préserver l’océan, et cela commence par inciter notre binôme à faire de même :

  • Si vous voyez votre binôme de plongée donner des coups de palmes au corail, faites-le s’arrêter avec douceur, puis faites-lui prendre conscience de ce qu’il se passe en pointant ses palmes. Vous pouvez aussi lui suggérer de nager un peu plus haut au-dessus du récif en levant vos deux mains à plat.
  • Si vous voyez son octopus ou manomètre traîner au fond, aidez-le à l’attacher (montrez-lui d’abord ce qui se passe avant de le faire).
  • Si vous voyez votre binôme de plongée malmener un animal, il est essentiel que vous vous  » exprimiez  » en agitant un doigt pour lui dire  » s’il te plaît, ne le fais pas « .

Comme il n’est pas toujours facile de communiquer paisiblement sur ces sujets sous l’eau, consultez les fiches de Green Fins. Elles vous aideront à communiquer sur les pratiques de plongée responsables sous l’eau.

9. Gérer les mauvais comportements de façon diplomatique

Malheureusement, tous les plongeurs ne se valent pas. Il peut arriver que vous rencontriez quelqu’un qui ne partage pas les mêmes valeurs que vous. Ces personnes ont souvent peu de considération pour la sécurité, la leur ou celle des autres. Elles enfreignent les règles et vont même jusqu’à enfreindre les réglementations locales.

Lorsque vous voyez votre binôme de plongée faire une chose stupide, interpellez-le et signifiez-lui fermement non en agitant le doigt. Certaines personnes peuvent ne pas être conscientes de leur comportement imprudent et ne pas vouloir faire de mal, alors allez-y en douceur pour commencer. Si c’est difficile de leur expliquer sous l’eau, prenez note de leur comportement et dites-le leur après la plongée. Vous pouvez également envisager d’apporter une ardoise de plongée qui vous aidera à communiquer dans de telles situations.

Un bon binôme ne quittera jamais son partenaire. Cependant, si vous avez le sentiment que votre binôme agit de manière imprudente, n’oubliez pas de vous protéger vous avant toute chose. Vous devez faire tout ce qui est en votre pouvoir pour empêcher votre binôme de mettre vos deux vies en danger, si vous êtes avec un guide de plongée, allez le voir, sinon en dernier recours, vous vous souvenez du signe « Fin de plongée » ?

10. S’amuser sous l’eau de façon responsable

Il y a beaucoup de choses que tout plongeur doit garder à l’esprit pour s’assurer que tout le monde est en sécurité sous l’eau. Néanmoins, n’oubliez pas qu’un bon binôme de plongée sait aussi s’amuser et rendre une plongée agréable !

Si vous voyez quelque chose qui pourrait intéresser votre binôme de plongée, signalez-le. Vous avez peut-être déjà vu un antennaire une centaine de fois, mais si cela se trouve, cela pourrait être la première fois pour votre binôme. De la même manière, si votre binôme de plongée vous montre quelque chose que vous voyez tout le temps, ne faites pas le blasé, « souriez » avec les yeux et montrez le signe « OK ».

En effet, rien de plus amusant qu’enchainer sous l’eau acrobaties aquatiques et ronds d’air. En revanche, assurez-vous de contrôler votre flottabilité et de garder un œil sur votre profondimètre ou votre ordinateur pendant que vous le faites. En général, si les conditions le permettent, le palier de sécurité en fin de la plongée est le bon moment pour le faire.

Au fait, si vous êtes un peu farceur, évitez les mauvaises blagues sous l’eau. Rien de bon n’en sortira, à part mener à une potentielle catastrophe.

11. Revenir à la surface en tout sécurité avec son binôme de plongée

Diving boat Riou Islands Marseille

Après la plongée, votre rôle de binôme de plongée ne s’arrête pas là. Si tout se passe bien, vous vous sentirez en pleine forme après ce que vous avez pu voir sous l’eau.

Lorsque vous refaites surface, soyez attentif à votre environnement. Regardez vers le haut et assurez-vous que vous n’êtes pas en danger en sortant de l’eau (bateaux, méduses, etc.). Remonter sur le bateau ou sur la rive en toute sécurité est tout aussi important que la mise à l’eau.

Aidez votre binôme de plongée à sortir de l’eau en toute sécurité. Vous pouvez également proposer votre aide pour qu’il retire son équipement et s’assure que le matériel de plongée est correctement rangé.

13. Faire un debriefing avec son binôme

Une fois de retour sur le bateau ou au centre de plongée, vous voudrez peut-être prendre le temps de discuter avec votre binôme pour savoir comment s’est passée votre plongée. Précisez bien que vous êtes également réceptif aux suggestions de votre binôme, personne n’est parfait…

Si vous avez rencontré des problèmes avec eux sous l’eau, c’est une bonne idée de leur faire savoir, en toute honnêteté mais gentiment. Un bon binôme de plongée souhaite que tous ses partenaires soient aussi de bons binômes de plongée, pour eux-mêmes et pour les autres à l’avenir.

Avez-vous observé quelque chose qui pourrait être amélioré ? Ont-ils fait quelque chose qu’ils n’auraient pas dû faire ? S’ils n’ont pas été au top, donnez poliment un retour constructif. L’idée est de sensibiliser les gens à tout comportement problématique, et non de les réprimander.

À moins que vous ne soyez un professionnel de la plongée, faites attention aux conseils que vous donnez sur les compétences de plongée avec lesquelles ils ont des difficultés. Vous risquez de leur transmettre par inadvertance vos propres mauvaises habitudes, même en faisant preuve de bonnes intentions. Suggérez plutôt une formation de plongée qui pourrait les aider à progresser.

Un bon binôme de plongée demande aussi un retour honnête. Il s’agit d’un processus à double sens. Si vous avez fait quelque chose qui n’était pas idéal, il est préférable de le faire savoir le plus tôt possible. Soyez ouvert aux critiques constructives. Nous faisons tous des erreurs. J’ai fait des erreurs. Nous pouvons tous, plongée après plongée, devenir de meilleurs plongeurs.

12. Enregistrer et annoter ses plongées

sunset Lifou New Caledonia

Ne tardez pas à consigner vos plongées avec votre binôme tant que votre mémoire est encore fraîche. C’est aussi un excellent moyen d’évaluer sa plongée et de partager ses impressions.

Notez les points mémorables ainsi que les difficultés rencontrées. Vous voudrez peut-être prendre note de tout problème afin d’éviter que cela ne se reproduise à l’avenir. On a jamais fini d’apprendre en plongée.

Si vous ou votre binôme de plongée envisagez d’obtenir d’autres certifications de plongée, vous devrez prouver que vous avez fait ces plongées avec eux. L’idéal est donc de faire signer votre binôme. Vous pouvez échanger vos coordonnées ou vous connecter via les réseaux sociaux, surtout s’il s’agit d’un binôme que vous pourriez bientôt retrouver.

14. Partager ses photos sous-marines

Divezone Tokyo in Yonaguni

Si vous avez un appareil photo étanche avec vous lors de la plongée, demandez à votre binôme de prendre la pose. Il adorera avoir un souvenir du moment où il s’est trouvé à proximité de cet énorme requin ou de cette épave impressionnante. C’est toujours un plaisir de capturer les meilleurs moments de ses aventures sous-marines.

Partager ses photos est une excellente manière de se faire apprécier comme binôme de plongée. N’oubliez pas de lui demander son adresse email pour envoyer les photos ou de les tagguer sur les réseaux sociaux.

15. Continuer à se former

Plus vous travaillerez sur vos compétences de plongée, plus vous serez un bon binôme de plongée. L’un des cours les plus utiles – et qui vous aidera à gagner en assurance sous l’eau – est le cours PADI Rescue Diver.

En tant que Rescue Diver, vous apprendrez à anticiper, prévenir et gérer les problèmes qui peuvent survenir lors d’une plongée. On vous apprendra à gérer les situations d’urgence en plongée. Et vous apprendrez des compétences qui pourraient vous sauver ainsi que votre entourage.

Juste après le cours de Rescue Diver, il se peut que vous manquiez de pratique. Personnellement, ce n’est que lorsque j’ai effectué mon stage de Divemaster que j’ai enfin pris en assurance au niveau des procédures de premiers secours. Plus récemment, ma formation Solo Diver m’a également donné une nouvelle perspective sur la manière de gérer les risques, et même si cela semble contre-intuitif, y compris lorsqu’on plonge avec un binôme (Note pour plus tard, écrire un article sur ma formation Solo Diver). C’est aussi pour cela que j’aime tant la plongée sous-marine, il y a toujours quelque chose de nouveau à apprendre.

Plonger avec un binôme fait partie intégrante de la plongée sous-marine. C’est pourquoi il faut s’entraîner à être un bon binôme de plongée. Bien sûr, rien ne garantit que vous trouverez toujours un bon binôme de plongée ; mais cela ne doit pas vous empêcher de donner le meilleur de vous-même.

En fin de compte, il y a toujours une chance que vous et votre binôme passiez un bon moment ensemble et vous voudrez de nouveau être binômes de plongée, tant mieux, non ? D’un autre côté, vous pourriez découvrir que vous n’êtes pas compatibles. Cela arrive. Après tout, il se peut que vous n’aimiez pas les mêmes choses en matière de plongée. Et ce n’est pas si grave. Apprenez de chaque expérience et continuez à plonger.

Vous voulez en savoir plus sur comment voyager en solo lorsqu’on est passionné de plongée ? Je vous recommande de lire :

Si vous avez apprécié cet article, abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir les derniers articles directement dans votre boite email.


PARTAGEZ & ÉPINGLEZ CET ARTICLE SUR PINTEREST

Bon binôme de plongée pin1
Bon binôme de plongée pin2

Posted by Florine

  1. Super article Florine ! Très complet et de bons conseils bravo. Je partage pour t’aidera faire connaître ton blog.

    Répondre

    1. Merci beaucoup, Florent !

      Répondre

  2. Article passionnant et didactique, même pour les  » non plongeurs » dont je fais partie.
    Ce savoir être et ce savoir faire est transposable à tellement de situations …
    Responsabilisation et confiance … un bon duo.
    Bravo !

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :