Retour d’expérience de ma formation Divemaster à Koh Tao

Après plus de 3 ans de voyage et 120 plongées autour du monde, lors de mon voyage en Turquie en octobre 2012, je me suis dit qu’il était temps de passer à la vitesse supérieure. J’avais pensé à le faire au Mexique puis en Indonésie, mais à chaque fois l’envie d’explorer chacun de ces pays a été plus forte. Nous étions tranquilement en train de naviguer autour de l’île de Kekova, quand j’ai regardé mon amie et je lui ai dit « C’est bon, je suis prête, au printemps prochain je retourne à Koh Tao pour faire mon Divemaster!« .

Après quelques emails échangés avec mon instructeur rencontré en 2009 et un billet d’avion Paris – Kuala Lumpur – Koh Samui en main, me voilà 5 mois plus tard sur la magnifique île de Koh Tao dans le Golfe de Thaïlande, prête à passer mon Divemaster en un mois!

 

Pourquoi passer le Divemaster?

Depuis mes premières bulles à 14 ans lors de mon baptème en Guadeloupe, j’ai su que la plongée sous-marine était quelque chose de spécial pour moi. J’ai du attendre d’avoir 25 ans, pour avoir un peu d’argent de côté et mes premiers congés payés pour avoir enfin le temps et les moyens de voyager pour enfin réaliser mon rêve: passer mon premier niveau de plongée.

En 2009, Koh Tao n’était pas si connue, à peine quelques lignes dans certains guides de voyage, mais j’ai rapidement découvert que c’était l’endroit en Asie du Sud-Est pour obtenir passer son niveau de plongée à un prix très raisonnable.

Je pensais que mon Open Water serait grandement suffisant pour continuer à voyager et à plonger lorsque cela serait possible: Mais bien sûr! J’ai encore plus accroché comme pendant mon baptême 11 ans auparavant! Pendant ma formation Open Water, j’ai fait la connaissance d’instructeurs de plongée qui m’ont énormément inspiré, à leur contact j’ai eu le sentiment d’avoir trouvé ma voie.

Au cours de mes 100 premières plongées en Europe, en Egypte et au Mexique, je me suis concentrée à devenir une meilleure plongeur, mieux organisée, meilleure en flottabilité et une meilleure analyse des situations auxquelles on peut être confronté sous l’eau ou à la surface. Rapidement, l’envie de partager ma passion et d’aider les autres devint plus forte que tout. J’ai lancé World Adventure Divers alors que je n’étais que Rescue Diver donc l’envie de passer mon premier niveau pro s’est imposée d’elle-même: je voulais faire reconnaitre mes connaissances et mes compétences.

Aujourd’hui, en tant que Divemaster, je peux guider des plongeurs certifiés sur une plongée d’exploration. Lorsque j’ai eu officiellement le droit de guider ma première plongeuse, et que nous sommes revenues à bon port par mes soins, je n’ai jamais été aussi fière de moi, je sautais litéralement de joie sur le pont du bateau!

 

Pourquoi choisir Koh Tao?

Koh Tao, l’île de la tortue en thai, est la plus petite des trois îles de l’archipel de Samui, sur la rive sud-est de la Thaïlande. L’île de Koh Samui est tournée vers le tourisme haut de gamme, alors que Koh Phangan est mondialement célèbre pour sa full moon party. Avec seulement 21 km² et une seule route principale sur la côte ouest, la plupart des gens ne restent pourtant que sur 25% de Koh Tao. Mae Haad est le port principal de l’île où arrivent les ferries, Sairee est le centre nevralgique de la vie noctures, et Chalok Ban Kao est la plage cool et relax par excellence de jour comme de nuit. Depuis les hauteurs de l’île, il est possible de se cacher si l’on souhaite profiter seul d’une vue à couper le souffle.

Lors de mon premier séjour à Koh Tao en 2009 pour mon Open Water, et j’avais déjà adoré le mode de vie de lîle! La gentillesse des habitants, la culture bouddhiste, la nourriture délicieuse, épicée et pas cher, la vie est très agréable sur cette petite île thaïlandaise. Si je devais être « coincée » pendant un mois sans la possibilité de voyager, il n’y avais pas d’autre endroit où j’avais envie d’être.

Mon Bungalow pour un mois m’a coûté 7500 bahts / 190 €, mon scooter 3000 BHT / 75 € avec 300 BHT / 7,5€ d’essence, je mangeais pour une moyenne de 80 BHT / 2 € par repas… si vous faites attention à ne pas dévaliser le bar de votre club de plongée tous les soirs et il est possible de vivre à Koh Tao avec un faible budget.

Koh Tao est comme une île école de la plongée sous-marine: c’est l’un des meilleurs endroits au monde pour apprendre. 90% des spots de plongée de l’archipel de Samui sont autour de Koh Tao. Bien qu’il ne s’agisse pas des meilleurs sites de plongée de Thailand, les récifs sont suffisament beaux et peu dangeureux, on même se trouver nez à nez avec un requin-baleine. La plupart des sites de plongée sont accessibles en moins de 15 minutes avec très peu de courant, une bonne visibilité allant de 20 à 30 mètres et une température d’eau entre 28 et 30 °C.

Mes deux sites de plongée préférés se situaient un peu plus loin, il s’agit de Chumphon Pinnacle (à 45 min de bateau) et Sail Rock (à 1h30 de bateau). Ces deux sites sont connus pour les rencontres fréquentes avec les requins-baleine, malheureusement, je n’ai jamais eu cette chance.

 

Quelles sont les étapes clé de la formation Divemaster PADI?

Pour commencer sa formation de divemaster, il faut être tout d’abord Rescue Diver avec au moins 40 plongées. En fin de formation, il faut avoir effectué au moins 60 plongées.

Ma formation a commencé par assister plusieurs instructeurs pendant qu’ils enseignaient l’Open Water, l’Advanced Open Water et le Rescue. C’était parfait pour bien rafraîchir ses connaissances de base et j’ai beaucoup gagné en expérience de terrain en étant sur le bateau tous les jours avec différents élèves. Pendant la formation de Divemaster il faut au moins assister un instructeur sur une formation Open Water et une formation Rescue dans leur intégralité. Pourvoir assister ces formation à la fois en anglais, français et même en espagnol a été un gros plus pour moi, aujourd’hui je suis capable de faire mon briefing de plongée dans ces trois langues.

Pendant les quinze premiers jours, j’ai du me concentrer sur la partie théorique du manuel du Divemaster. J’étudiais très tot le matin à 6h00 et tard le soir à partir de 21h à la fraîche, il faisait vraiment trop chaud la journée pour pouvoir se concentrer. Autant vous dire que je n’ai pas vraiment fait la fête au début!

La partie A (chapitres 1 à 7) traite de la logistique globale de la supervision des plongeurs, de l’assistance aux instructeurs et des problèmes liés à la plongée. Après un examen des connaissances avec mon instructeur, j’ai passé l’examen n°1, un questionnaire à choix multiples de 60 questions.

La partie B porte sur les connaissances théoriques générales telles que l’environnement, la biologie, la physique, la physiologie et les opérations matérielles liées à la plongée sous-marine. J’ai eu ensuite 4 cours au total avec mon instructeur pour étudier en profondeur tous les concepts importants à connaître. J’ai passé l’examen final au 2/3 de mon temps sur Koh Tao, il comporte aussi 60 questions. Il faut une moyenne minimum de 75% de bonnes réponses pour réussir les 2 examens.

Avec un travail sérieux, en prenant des notes tout en lisant, en écoutant attentivement pendant les sessions avec son instructeur, plus l’expérience quotidienne que l’on gagne en tant que stagiaire Divemaster, réussir l’examen ne devrait pas poser de problème.

Rescue training Koh Tao

Sachant que j’aurai une activité physique bien supérieure à ce quoi j’avais l’habitude, comme soulever régulièrement les bouteilles ou les caisses remplies de détendeurs, et qu’il fallait passer en outer des examens physiques, j’ai pris la sage décision de commencer un entraînement cardio en salle de gymp et à la piscine au rythme de 2/3 séances par semaine 3 moi savant de partir: j’ai été la première surprise des résultats!

Pour passer son Divemaster, il faut réussier les exercices d’endurance suivant:

  • 400 m en nage libre en moins de 15 minutes
  • 800 m en masque, palmes et tuba en moins de 21 minutes
  • 100m en remorquant un plongeur fatigué en moins de 5 minutes
  • Faire la planche 15 min avec les mains au-dessus de l’eau pendant les 2 dernières minutes
  • 25 m en apnée dynamique

Le reste de la formation comprend:

  • des démonstrations des techniques de base de plongée sous-marine (celles que l’instructeur réalise pendant une formation d’Open Water)
  • des plongées profondes (j’ai assité dans mon cas à la formation de la spécialité profonde jusqu’à 40 m)
  • des scénarios de recherche et de récupération
  • la cartographie d’un site de plongée (dans mon cas l’épave du Sakkatut 742)
  • l’évaluation des compétences de sauvetage (il faudra redémontrer le même scénario de sauvatage qu’au cours de Rescue)
  • le Stress Test: Imaginez deux plongeurs partageant le même régulateur, qui retirent leur équipement sous l’eau, l’échangent, l’ajustent puis l’échangent à nouveau. Si pour réaliser l’exercice, il faut être parfaitement à l’aise avec snoon équipement, le but ici est de le faire en apnée partielle et apprendre à gérer son stress en se calmant le plus possible face au manque d’air: pas facile mais très enrichississant!

Combien m’a coûté ma formation Divemaster?

Voici la liste des éléments dont vous devez tenir compte lors de la budgétisation de votre formation Divemaster (attention ce sont les prix de 2013):

  • Crew Pack PADI Divemaster (manuels, carnet de plongée pro, ardoises mémos, autocollant PADI officiel pour demander la carte): de 160 € à 250 € selon la langue choisie (la version anglaise est moins chère mais je recommande d’être sûr d’avoir un niveau d’anglais avancé avant d’acheter le pack en anglais)
  • Formation PADI Divemaster avec French Kiss Divers, Stage en plongée illimitée: 25 000 BHT (620 €)
  • EFR rafraîchir la formation avec French Kiss Divers (à acquérir si vous avez plus de 2 ans): 3500 BHT (90 €)
  • Frais d’inscription PADI: 154 AU $ (115 €)

Vous aurez probablement besoin aussi de compléter votre équipement au cours de votre formation, par exemple, j’ai acheté une boussole (60€). Le minimum est de posséder personellement son parachute de plongée et son ordinateur de plongée. Ce sont potentiellement des dépenses auxquelles il faut faire attention en fonction de ce qu’il vous manque.

Si on ajoute le coût de mon billet d’avion (550 €) avec mon hébergement (190€), ma formation m’a coûté au total 1785 €.

 

Conclusion d’un mois de formation intense

Quand j’ai commencé ma formation Divemaster PADI, j’avais 120 plongées et je l’ai terminé avec 155 plongées . Outre le nombre de plongées bien supérieur au minimum requis, les différentes conditions que j’avais pu expérimenté par la passé  (eau froide, plongées profondes, nitrox, combinaison étanches, cavernes, épaves,…) ont joué en mon avantage en m’apportant une expérience complémentaire inestimable. Cela m’a beaucoup aidé pour la formation théorique et pratique.

Mais j’avais encore tant à apprendre! L’avantage de la formation de Divemaster en mode stage est que l’on progresse plus vite en répétant tous les jours les mêmes gestes jusqu’à ce qu’ils soient parfaits (ou presque!). A la fin de ma formation, j’ai ressenti une grande joie de voir que toutes mes expériences et connaissances se combinaient telles les pièces d’un puzzle et que finalement je pouvais voir l’image d’ensemble.

La plupart des stagiaires Divemaster qui m’accompagnaient commençaient en général leur formation avec à peu près le nombre minimum de plongées. Il faut alors compter un bon 2 à 3 mois pour passer la certification. Compte tenu de mes obligations professionelles, je n’avais pas d’autre choix que de tout faire dans un mois.

Pour information, j’avais fait le choix de commencer à étudier la partie théorique seulement une fois sur place car je me disais que ce serait plus simple de pouvior me consacrer à 100% à la plongée. Honnêtement, j’aurais dû faire l’effort d’étudier avant d’arriver, j’aurais beaucoup moins stressé. Faire son Divemaster en un mois est donc possible avec la bonne préparation mais attendez vous à un rythme exigeant, n’imaginez même pas le faire en moins de temps. Certaines choses ont besoin de temps pour devenir un réflexe, il ne faut pas se mentir. Apprendre dans un environnement trilingue, avec différents instructeurs, être challengée physiquement pendant de longues et chaudes journées, heureusement que je m’étais entrainée avant, ça ne m’avait pas que préparée physiquement, mais mentalement aussi.

Pour résumé mon expérience, je dirais que c’était une belle aventure humaine qui m’a développé personellement grâce aux qualités d’écoute et d’analyse qu’il faut mobiliser pour assurer le plaisir et la sécurité de la plongée. Je pense que désormais la passion de guider des plongeurs pour découvrir les merveilles du monde sous-marin ne me quittera jamais.

Si l’aventure vous tente, contactez French Kiss divers à Koh Tao!

 

 

Vous avez aimé cet article? Rejoignez une communauté de plongeurs voyageurs passionés, sur la page Facebook de World Adventure Divers!

Posted by Florine

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :