Manihi, plongée en dehors des sentiers battus dans l’archipel des Tuamotu

L’archipel des Tuamotu est l’un des 5 archipels principaux de la Polynésie Française. Il couvre une gigantesque superficie de 800 000 km² mais la surface non immergée ne dépasse pas les 850 km². Les 76 atolls des Tuamotu sont d’anciens volcans qui se sont effondrés il y a des millions d’années, ne laissant derrière eux qu’un anneau de sable avec un lagon en son centre.

Dire que les Tuamotu sont le paradis des plongeurs en Polynésie est loin d’être exagéré. Que demander de plus : des tombants coralliens impressionnants, des plongées dérivantes survitaminées et une faune marine pélagique abondante. En revanche, seule une poignée d’atolls concentre les centres de plongée aux Tuamotu : Rangiroa, le plus grand des atolls des Tuamotu avec 8 centres de plongée, Fakarava avec 7 centres de plongée, Tikehau avec 4 centres de plongée et Manihi avec un unique centre de plongée. Manihi était donc la promesse de ce que j’aime le plus en plongée sous-marine : le calme.

Plongée privée sur l’atoll de Manihi

Manihi Diving

Je me souviendrai longtemps de cette anecdote comme l’une des choses les plus incroyables qui me soient arrivées lors d’un voyage de plongée : à mon arrivée à l’aéroport de Manihi, Bernard et Martine, le couple français qui dirige Blue Way Manihi, est venu me chercher avec leur bateau de plongée ! En environ 30 minutes, en utilisant un paréo pour passer un maillot de bain, tous mes bagages bien rangés à bord, je faisais déjà une bascule arrière pour descendre le long du récif extérieur de l’atoll !

En 3 jours sur l’atoll de Manihi, j’ai fait 3 plongées car je devais rester à la surface le dernier jour avant de reprendre mon vol vers Tahiti: une plongée le premier jour et deux plongées le deuxième jour. Dès ma première plongée, voici ce qui m’a fasciné :

  • La visibilité entre 30 et 40 m
  • La profondeur vertigineuse des tombants du récif extérieur, à vue d’œil entre 70 et 80 m.
  • Les magnifiques massifs coralliens en forme de pétales de fleurs le long des tombants
  • Les nombreux bancs de petits poissons tropicaux tels que les poissons-papillons ou poissons-cochers

La plongée la plus impressionnante a été celle de la Passe de Tairapa. Je ne pense pas avoir réalisé de plongée dérivante plus puissante dans ma carrière de plongeuse, à recommander aux plongeurs expérimentés de préférence. Le briefing de plongée était détaillé sur la manière de gérer le courant, en restant près du fond et en nageant en zigzag d’un côté à l’autre de la passe.

En appliquant à la lettre le briefing, on peut se faire plaisir dans le courant de la passe. Cette plongée dérivante était incroyable et m’a donné l’impression de surfer sous l’eau tout en regardant la vague du mascaret au-dessus de ma tête.

Mes deux autres plongées étaient toutes les deux le long d’un tombant. N’oubliez pas de regarder dans le bleu ou dans les fissures du récif, vous apercevrez probablement des requins à pointe blanche, des requins-nourrices, des carangues échevelées, des mérous marbrés, des soles tropicales, des poissons napoléon et des bancs énormes de bécunes. Manihi est également connu pour ses rencontres fréquentes avec des raies mantas, mais je n’en ai malheureusement pas vues pendant mon séjour.

Il s’est passé quelque chose de surprenant à Manihi. Visiblement, dans cet atoll isolé des Tuamotu, les poissons ne sont pas effrayés par un trop grand nombre de plongeurs. J’ai eu un mérou marbré, un poisson-globe et un poisson-cocher qui sont venus tout droit devant mon appareil photo fasciné apparemment par leur reflet dans mon dôme !

D’une manière générale, j’ai été émerveillée de la diversité et de la densité de petits poissons tropicaux à Manihi. Il y avait des espèces que je n’avais jamais vues auparavant ou que très rarement dans d’autres destinations de plongée du Pacifique :

  • poissons-papillons lune / à deux selles / pyramide / réticulé
  • nasons à éperon orange
  • poissons-chiurgiens bagnards
  • poissons-anges royal / flamme
  • anthias roses et mauves
  • gobies de feu
  • poissons-cochers commun / à trois bandes
  • poissons-perroquets, poissons-soldats
  • et beaucoup d’autres que je n’ai pas pu identifier !

Il est peut-être trop tôt pour déterminer qu’il s’agit de la raison pour laquelle la faune marine de Manihi est si riche, mais il est bon de savoir qu’une aire marine protégée avec interdiction de pêche, appelée Rahui en Tahitien, a été établie autour de la Passe de Tairapa en 2017.

Eaux chaudes cristallines et rencontres privées avec une faune marine abondante : n’est-ce pas ce que la plongée sous-marine devrait toujours être ?

Mes paramètres de plongée :

  • Plongée n°1 Tombant de Paena : profondeur max 34 m – temps de plongée 66 min – température de l’eau 29°C
  • Plongée n° 2 Passe de Tairapa : profondeur max 24 m – temps de plongée 70 min – température de l’eau 29°C
  • Plongée n° 3 Tombant de Tairapa : profondeur max 30 m – temps de plongée 73 min – température de l’eau 29°C

Manihi & la perle noire de Polynésie : là où tout a commencé

Black pearl Manihi

Si vous aimez le calme, vous allez adorer Manihi.

Mais une petite minute avant d’aller imaginer qu’il n’y a rien d’autre à faire sur l’atoll de Manihi que la plongée et la sieste sur la plage. J’ai profité de ma visite à Manihi pour en apprendre davantage sur le mode de vie de la communauté d’un atoll aussi éloigné de tout et sa plus célèbre activité : la culture de la perle noire naturelle de Polynésie.

Manihi se trouve être le lieu où la culture de la perle polynésienne a commencé dans les années 1960. La toute première ferme perlière de Polynésie française a été fondée dans le lagon de Manihi par une équipe mixte de Polynésiens et d’experts japonais en greffe d’huîtres. Pendant de nombreuses années, seuls les greffeurs japonais effectuaient l’étape cruciale de la greffe du minuscule nucleus fait en coquillage à l’intérieur du tissu de l’huître vivante.

Ne manquez pas l’occasion lors d’un intervalle de surface de visiter une ferme perlière dans le lagon de Manihi. Une participation est généralement demandée pour le groupe mais vous apprendrez tout ce qu’il faut savoir sur la culture perlière. J’ai été vraiment surprise du temps qu’il faut pour faire grandir une petite huître jusqu’à la récolte de la perle : 4 à 7 ans. Il est important de noter que la Polynésie Française est l’un des rares endroits au monde où les larves d’huîtres sont capturées en pleine mer pour la perliculture.

Dans le village de Manihi, j’ai rencontré Petero Tupena, une véritable légende dans le monde de la perliculture en Polynésie. Tout en travaillant dans les fermes perlières les premières années, il a patiemment observé ses collègues greffeurs japonais. Il a alors commencé à faire des essais sur ses propres huîtres de son côté en prenant des notes manuscrites précises de ce qu’il faisait de différent à chaque fois jusqu’à ce qu’il trouve le secret pour faire les plus belles perles naturelles.

Aujourd’hui, Manihi compte 10 fermes perlières et des jeunes de tous les Tuamotu peuvent recevoir une formation en culture perlière au CMNP (Centre des métiers de la Nacre de Polynésie) à Rangiroa. C’est une belle réussite pour la Polynésie française même si un récent changement de la réglementation et des normes a eu un impact négatif sur le prix des perles, mettant en péril les revenus des producteurs de perles des Tuamotu après des décennies de prospérité.

En attendant votre vol de retour à Tahiti, visitez les petites boutiques locales de l’aéroport, le seul endroit où vous pouvez acheter des perles à Manihi. Ce sont les meilleures offres que j’ai vues pendant tout mon voyage. J’ai acheté 4 perles noires de belle taille pour 4000 CFP (environ 33€). Les perles noires sont à coup sûr les meilleurs souvenirs que vous pouvez rapporter de Polynésie.

Comment se rendre sur l’atoll de Manihi?

Manihi Atoll from the sky

En avion, avec un ATR-42 pour être exact.

Il est possible de s’y rendre en bateau avec les cargos qui ravitaillent les atolls. Cependant, les places sont rares et sont généralement données en priorité aux habitants des îles. Si vous tenez compte du fait que vous ne pourrez pas réserver à l’avance et devrez tenter votre chance au dernier moment, je ne le recommande pas sauf si vous avez 2 ou 3 mois de voyage en Polynésie Française.

Après avoir pris mon vol international de Paris à Tahiti via Los Angeles avec Air Tahiti Nui, je n’ai eu qu’à prendre au même aéroport un vol intérieur avec Air Tahiti. La compagnie aérienne est la seule à relier les îles et atolls habités de Polynésie à Tahiti.

Le vol pour Manihi va également à Ahe, l’atoll voisin. Sur le chemin de Tahiti à Manihi, nous avons fait une escale de 20 minutes sur Ahe avant de prendre l’avion pour Manihi. Cela a pris un temps total de 2h25. Sur le chemin du retour à Tahiti, comme l’avion venait déjà d’Ahe, nous nous sommes rendus directement à Tahiti et cela a pris moins de 2 heures.

Lors de l’enregistrement, essayez d’obtenir un siège côté fenêtre sur le côté gauche de l’avion pour profiter de la vue fabuleuse sur les atolls des Tuamotu depuis le ciel. Ces anneaux de sable et de corail flottant à la surface de l’océan Pacifique bleu profond avec un lagon turquoise à l’intérieur est l’un des plus beaux paysages naturels que je n’aie jamais vus.

Une fois à Manihi, le moyen de transport principal est le bateau. Assurez-vous d’avoir une réservation avant d’atterrir sur l’atoll.

Les propriétaires de Blue Way Manihi n’avaient qu’une seule chambre double dans leur « dive lodge » au moment de ma visite, mais ils avaient l’intention d’ajouter un bungalow familial sur leur «motu» privé (îlot). Si vous le pouvez, essayez de rester avec Martine et Bernard, leur petit déjeuner café frais, gâteaux et yaourts maison est à tomber!

Dans le cas où ils seraient déjà pleins, ils seront très heureux de vous recommander une autre maison d’hôtes tout en continuant à venir vous chercher en bateau le matin pour aller plonger. Où que vous séjourniez, le transfert en bateau sera toujours inclus dans le prix de votre séjour qui comprend souvent la pension complète.

Si vous avez apprécié cet article, abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir les derniers articles directement dans votre boite email.

Cet article a été rédigé en partenariat avec l’Office du Tourisme de Tahiti et de Air Tahiti Nui. Toutes mes opinions sont personnelles et reflètent honnêtement mon expérience. 

Posted by Florine

Laisser un commentaire