Détours dans l’autre Sud de la France – étape 1 – Millau & Les Gorges du Tarn

A chaque fois que vous m’avez vu prendre le train pour le Sud, pour fuir Paris, je me rendais en général à Toulon ou à Marseille, en direction des sites de plongée classés parmi les plus beaux en France, tel que le Parc National de Port-Cros ou le Parc National des Calanques. Il est assez amusant de noter que lorsque l’on parle du «Sud», généralement on ne pense qu’à la Côte d’Azur et la Provence. Nous ne disons presque jamais le « Sud-Est », c’est juste le « Sud ». Alors que nous identifions clairement l’Aquitaine et le Pays Basque comme le «Sud-Ouest», je me suis retrouvée un peu sans mot pour expliquer vers où j’allais. Avant l’organisation de ce voyage, je n’aurais pas été capable de bien placer l’Aveyron et les Cévennes sur une carte, donc Google Maps m’a été bien utile pour trouver où se déroulerait ma plongée dans les Gorges du Tarn.

Comment faire référence à cette zone allant de Montpellier à Perpignan, y compris la région de Toulouse, le « Sud Central »? Non, personne ne dit ça. Suite à un changement dans l’organisation des régions (nous sommes passés de 22 régions en France à 13 en 2016), la région s’appelle maintenant « l’Occitanie », mais cela a eu tendance à agiter certaines véléhités d’identité culturelle, en particulier autour de Perpignan. J’ai donc trouvé que parler de «l’autre Sud» de la France était la façon la plus simple de le dire. Aaah la France… le pays où on adore rendre les choses simples compliquées mais où sa beauté réside dans ses milliers de nuances culturelles.

Mais, du coup, qu’est-ce qui m’a amené là-bas? Pour une fois, pas la plongée en premier lieu, mais une conférence de blogueurs de voyage avec mes homologues francophones et oui car (*roulement de tambour*) World Adventure Divers.com est désormais aussi disponible en version 100% française! Mes confrères bloggeurs pensaient que cette fois-ci je resterai sûrement au sec, et c’était d’abord quelque chose qui m’a fait hésiter à participer à la conférence. Voyager sans plonger? Dur, dur… La réponse était seulement était seulement une recherche Google plus loin…

 

Millau en Aveyron: Histoire, fromages & sports outdoors

Millau a été ma base pendant presque une semaine le temps de la conférence WAT18 (We Are Travel 2018), d’aller m’éclater en via ferrata et en tyrolienne dans les Gorges de la Dourbie avec Roc et Canyon, à seulement 15 minutes du centre ville, et de plonger dans les Gorges du Tarn avec OK plongée nature, à 40 minutes de voiture. Si vous aimez les sports de plein air, le nombre d’options disponibles à Millau est impressionnant. Pendant que je faisais mon activité de tyrolienne, certains des autres blogueurs de la conférence faisaient du saut à l’élastique, du kayak, du parapente, de l’escalade ou du trail.

Partout où nous sommes allés, toutes ces nuances de vert m’ont étonné, et j’ai été surprise d’apprendre que l’Aveyron est le département qui compte le plus grand nombre des plus beaux villages de France. Si vous avez envie de découvrir la campagne française tout en réalisant vos rêves de villages médiévaux et de gastronomie traditionnelle, l’Aveyron est une destination de choix. J’ai eu l’occasion d’explorer Peyre, un village troglodyte en bordure du Tarn, juste de l’autre côté du viaduc de Millau, et Sainte-Eulalie-de-Cernon dont le passé médiéval des templiers vous fera voyager dans le temps.

Pour les gourmands, assurez-vous de ne pas quitter l’Aveyron sans goûter à l’aligot, une spécialité à base de purée de pommes de terre, de tomme fraiche, de crème, de beurre et d’ail (rien que ça!); La préparation est un spectacle en soi car le chef devra la battre énergiquement jusqu’à ce que la purée devienne élastique et fasse des fils. En parlant de fromage, l’Aveyron est aussi la patrie du plus célèbre des fromages bleus français, le Roquefort. Je suis contente d’avoir été si active pendant mon séjour avec une moyenne de 15 000 à 20 000 pas par jour pour brûler toutes ces calories!

Avec l’hospitalité généreuse des aveyronnais, accueillants et fiers de montrer le meilleur de leur région, je n’ai pas pu m’empêcher de penser que c’était exactement la même raison qui m’avait fait tant aimer l’Ecosse. Même le viaduc de Millau, dont les piliers centraux sont plus hauts que la tour Eiffel, m’a fait penser aux ponts traversant la rivière Forth près d’Édimbourg.

 

Les Gorges du Tarn: le joyau du parc national des Cevennes

Les Gorges du Tarn sont l’une des merveilles de la nature en France où je n’avais jamais eu l’occasion d’aller auparavant. Avant de devenir une large rivière en Aveyron, le Tarn forme un canyon de 400 à 600 m de profondeur dans le Parc National des Cévennes sur une distance de 53 km.

Au printemps, la température de l’eau oscille entre 10 et 12 °C et le courant peut être fort s’il a plu auparavant, ce qui rend la rivière potentiellement incompatible avec la plongée. En été, le débit de la rivière est plus calme, le niveau de l’eau un peu plus bas et la température agréable autour de 20 °C. La période idéale pour partir serait Septembre quand le temps est encore beau, la rivière calme, et la plupart des vacanciers partis.

Quand j’ai découvert que j’allais faire de la plongée au « Pas-de-Soucy », au coeur des gorges, et que je serai la première plongeuse de l’année, j’étais enchantée de commencer ma saison de plongée par cet endroit hors du commun.

Une plongée dans les Gorges du Tarn, guidée et privée, en eau douce dans un cadre naturel à couper le souffle? C’est parti!

 

Plongée dans les Gorges du Tarn:

ma journée avec OK Plongée Nature

Pour une fois je n’ai pas eu à me lever à l’aube, David d’OK Plongée Nature est venu me chercher à 10h à Millau.

« Pas besoin d’y aller tôt, il vaut mieux aller dans l’eau vers midi quand les rayons du soleil pénètrent l’eau quasiment à la verticale pour les beaux effets de lumière sous l’eau! »

J’avais une bonne raison de faire la grasse mat’ une fois!

Je suis montée dans sa camionnette transformée en centre de plongée mobile, et 40 minutes plus tard nous sommes arrivés au «Pas-de-Soucy». Nous nous sommes garés au Camping Le Beldoire qui devait ouvrir le lendemain, nous avions donc tout l’espace que nous voulions. Attention, il faut noter que toutes les berges le long de la rivière sont privées, David a une autorisation spéciale avec le camping pour faire de la plongée depuis leur terrain. N’essayez surtout pas de plonger seul dans les Gorges du Tarn sans autorisation.

Le temps était magnifique ce jour-là, et l’eau semblait si claire de la surface. Pourtant, j’ai rapidement remarqué sur le visage de David que les conditions n’étaient pas ce qu’il avait espéré.

« Cela n’en a peut-être pas l’air, mais la vitesse de l’eau à la surface est assez rapide, cela signifie que le courant est assez fort dessous, et que la visibilité va certainement être affectée; J’espère que tu sais comment palmer efficacement!  »

Le briefing pour la plongée dans les Gorges du Tarn était d’aller contre le courant en début de la plongée pour atteindre la piscine formée en-dessous d’une haute falaise, explorer quelques-unes des cavernes formées par les rochers tombés dans la rivière, puis revenir à notre point de mise à l’eau en plongée dérivante.

Nous avons commencé par préparer notre équipement sur l’herbe. Avant de mettre nos combinaisons étanches, nous avons amené nos blocs équipés sur la berge afin d’éviter de tomber car il n’y a pas d’escalier pour accéder à la rivière. Une fois dans nos combinaisons, nous n’avons plus qu’à mettre nos stab et à partir. Aïe! Le courant était si fort que, malgré tous mes efforts pour donner de bons coups de palmes et respirer profondément, je me suis retrouvée à bout de souffle et je n’ai pas eu d’autre choix que de commencer à m’accrocher aux rochers pour avancer.

Une fois dans le bassin principal dont la profondeur maximale est d’environ 12 m, le courant était moins fort, mais nous devions rester prudents et nous abriter derrière les rochers du courant. David en profite pour me montrer une source qui jaillissait directement dans le lit de la rivière et nous avons cherché les truites arc-en-ciel sous les rochers.

La partie la plus impressionnante du site de plongée dans les Gorges du Tarn était cette caverne formée par des éboulis rocheux au milieu de la rivière; Je n’aurais jamais deviné que l’on pouvait trouver de telles cavernes dans des rivières! Dommage que la visibilité était mauvaise car lorsque les conditions sont bonnes, on peut observer des effets de lumière incroyables à l’intérieur. Au moins, notre retour au point de mise à l’eau était beaucoup plus amusant car nous surfions dans le courant avec cette fois absolument aucun effort.

Avant de sortir de l’eau, nous sommes restés un peu dans la partie peu profonde au-dessus des galets de la rivière avec les chevesnes et les minuscules vairons qui étaient étonnamment curieux.

Je n’ai peut-être pas plongé dans les Gorges du Tarn avec les meilleures conditions, cependant, la beauté d’avoir plongé dans tous les types de situations a entraîné mes yeux à reconnaître des spots de plongée incroyables. Je pense que la plongée dans les Gorges du Tarn est peut-être tout aussi intéressante que celle de la rivière Verzasca en Suisse, peut-être même plus, grâce à un terrain de jeu plus étendu, plus de vie aquatique à observer et des cavernes avec les rayons de lumière qui pourraient justifier de venir plonger rien que pour ça.

Quand vous savez que vous pouvez rester au camping juste au bord de votre site de plongée dans les Gorges du Tarn tout en profitant d’un site naturel préservé, garderez-vous le secret?

Si vous n’avez pas envie d’apporter tout le matériel de camping, le camping Le Beldoire loue aussi de grandes tentes avec tout le confort que vous pouvez imaginer: de vrais lits pour 5 personnes, une douche, des toilettes, une kitchenette et une terrasse avec vue imprenable pour se détendre après votre plongée.

OK Plongée Nature

23 rue Saint Exupéry, 12450 Rodez

Téléphone : +33 7 81 18 33 05

Email :

 

Comment se rendre à Millau?

Le plus simple est de prendre un train à grande vitesse de Paris à Montpellier (3 heures et 20 minutes) puis un bus qui part de la gare de Montpellier (environ 10 €, 2 heures, 4 fois par jour). Pour obtenir le meilleur tarif sur les TGV en France, essayez de réserver votre billet 3 mois à l’avance. J’ai fait le voyage de retour de Paris à Montpellier pour 50 € seulement en le faisant!

Vous pouvez également prendre un vol direct vers Montpellier depuis Paris, Londres, ou Amsterdam par exemple. Pour atteindre Millau, la location d’une voiture sera dans ce cas la meilleure option.

 

 

Vous avez aimé cet article? Rejoignez une communauté de plongeurs voyageurs passionés, sur la page Facebook de World Adventure Divers!

Posted by Florine

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :