Détours dans l’autre Sud de la France – étape 2 – Sète & l’Etang de Thau

Après mon passage à Millau en Aveyron, il me fallait retourner à Montpellier pour prendre mon train de retour vers Paris. Mais au lieu de rentrer tout de suite à la maison, je me suis dit que c’était l’occasion idéale de retour plonger à l’étang de Thau près de Sète. L’étang de Thau est un lac d’eau salée réputé pour l’ostréiculture. J’y avais plongé pour la première fois il y a 8 ans.  Cette fois-ci, équipé de mon tout nouveau strobe (flash sous-marin), je voulais ramener de belles images des superstars de l’étang de Thau: les hippocampes! Au-delà de ce moment privilégié avec les hippocampes de l’étang de Thau, j’étais heureuse d’avoir enfin le temps d’explorer comme il se doit Sète, un véritable petit diamant brut de l’autre sud de la France.

Sète: un mix de Naples et Venise en miniature dans le sud de la France

Sète est un port de commerce historique établi par Louis XIV en 1666. Avec ses canaux quadrillant son centre, on fait vite le parallèle avec Venise. La ville a également été profondément influencée par les pêcheurs et les agriculteurs italiens qui s’y sont installés à partir de 1870, en provenance principalement de la région de Naples et de Sicile. Ils se sont installés principalement dans le Quartier Haut de Sète, surnommé la Petite Italie, où je logeais pour le week-end. Avec ses rues étroites et le linge séchant aux fenêtres, pas étonnant que je m’y suis sentie comme téléportée à Naples. Sète n’est peut-être pas immense, mais avec toutes ses rues et canaux à explorer, une scène artistique dynamique et des restaurants plus délicieux les uns que les autres, impossible de s’y ennuyer, même un jour de pluie comme ça m’est arrivé.

Mes activités préférées à Sète:

  • Profiter d’une excursion en bateau le long des canaux avec Canauxrama : Je recommande de faire cette excursion au début de votre séjour car cela vous donnera une bonne compréhension de la topographie et des différents quartiers de la ville. Sans ce tour je serais complètement passée à côté du quartier de la Pointe Courte, une petite bande de terre derrière la gare où se cachents des maisons colorées et de jolis jardins. Les billets coûtent 10 € par personne, et il y a au moins 5 départs par jour en basse saison de 11h00 à 17h00. Plus d’informations: www.sete-croisieres.com
  • Grimper au sommet du mont St Clair pour profiter de la vue sur tout Sète depuis le point de vue St Clair, ainsi que sur l’étang de Thau et la plage du Lido depuis le point de vue de la  Pierre Blanches. L’altitude maximum de la colline est peut-être seulement de 180 m, mais la marche vers le sommet est assez physique, donc n’hésitez pas à apporter votre bouteille d’eau. Vous pouvez y aller en prenant la rue Louis Raymond et descendre par le chemin du mas Rousseau dont l’escalier est raide alors soyez prudent. Plus d’informations: www.tourisme-sete.com
  • Visiter gratuitement le CRAC (Centre Régional d’Art Contemporain) et profiter d’une exposition temporaire autour d’un thème fascinant. J’ai eu des moments où j’étais totalement en admiration mais aussi des moments « WTF », ce qui est plutôt normal avec l’art contemporain! Vu qu’il pleuvait des trombes d’eau dehors le jour de ma visite, c’était plutôt amusant de parcourir une exposition prénommée « Tempête ». Plus d’informations: crac.laregion.fr

Mes addresses préféreées pour boire et manger à Sète:

  • Le Phangan (bar tapas), 12 Quai Maximin Licciardi, Sète
  • La méditérranéene (fruits de mer), 3 Quai Maximin Licciardi, Sète
  • Maison Politi (Italien), 23 Grand Rue Mario Roustan, Sète
  • Les glaces de la Bouline (glaces italiennes), 23 Grande Rue Mario Roustan, Sète

J’adore me perdre dans les villes pour découvrir de petits trésors cachés, mais cette fois j’avais une carte pour une chasse au trésor particulière. Rendez vous à l’Office de Tourisme de Sète et demandez la carte du MACO (Musée A Ciel Ouvert). Ce parcours de street-art vous emmènera dans des recoins de Sète que vous n’auriez pas visité autrement. Vous découvrirez aussi de nombreuses artistes talentueux qui ont rejoint l’initiative depuis 2008. Chaque année, de nouvelles peintures murales peuvent surgir tout autour de Sète!

 

Ma journée de plongée à l’Etang de Thau

L’étang de Thau n’est pas une réserve naturelle éloignée de toute civilisation mais a, en revanche, trouvé son équilibre entre les parcs ostreicoles, les vignobles et les touristes attirés par les belles plages de sable de la bande de terre qui séparent l’étang de Thau de la Méditerranée.

Situé à seulement 10 minutes en voiture de Sète, je suis partie plonger avec Pascal de Osez Plonger au site appelé « Le Ponton » à Balaruc-les-Bains. C’est un spot de plongée du bord, peu profond avec un accès facile à l’eau grâce aux marches situées près du phare. Si vous aimez le « muck diving », vous adorerez la plongée sous-marine à l’étang de Thau.

De Avril à Juin, l’eau est beaucoup plus chaude qu’en mer Méditerranée avec 18 °C. Plonger vers 9h00 est le moment idéal pour profiter des eaux de l’étang; de nombreux photographes sous-marins y viennent tous les jours en été.Parmi les bestioles qu’il recherchent pour leur photos macro on trouve des nudibranches, des syngnathes, des spirographes, des lièvres de mer et les superstars de l’étang de Thau: les hippocampes.

Nous avons commencé par préparer notre équipement sur la jetée près du phare . Après un briefing complet avec Pascal, nous étions prêts à plonger à 10h00. Comme notre profondeur maximale allait être de 5 m, une bouteille de 10 litres était largement suffisante pour notre plongée de 70 minutes. Avec une température de l’eau de 18 °C, j’aurais pu apporter une combinaison de plongée humide. Comme j’avais pris mon étanche pour les eaux bien fraiche des Gorges du Tarn, je sentais quand même au bout de 70 minutes, qu’en étant restée immobile la plupart du temps pour prendre des photos et des vidéos, ce n’était pas du luxe d’être restée au sec.

Comme je n’avais pas pu prendre de photos lors de mes premières plongées à l’étang de Thau en 2010 et 2011, vous imaginez à quel point j’étais contente de revenir avec mon appareil photo sous-marine avec mon tout nouveau flash Inon S-2000? En parlant du flash, je pensais que je lutterais beaucoup plus à l’utiliser, mais en fait en utilisant le mode TTL (mode automatique) et en jouant uniquement sur les réglages manuels de mon appareil photo, ça s’est plutôt bien passé. La visibilité était pas exceptionelle ce jour-là, en fonction des endroits elle allait de 2 à 10m. Comme j’étais consciente des problèmes de réflections des particules en suspension dans l’eau,  mon principal exercice de la plongée à été d’essayer différents angles d’éclairage pour chaque cliché. J’ai encore besoin de beaucoup m’entrainer, mais je suis assez satisfaite du résultat pour un début, et cela me donne pas mal d’espoir pour l’avenir avec de bien meilleures conditions.

Pour information, j’avais essayé de revenir plonger par moi-même avec une bouteille que j’avais loué à Pons Plongée en 2011. J’ai vu beaucoup de nudibranches ce jour-là, mais impossible de voir un seul hippocampe! Le problème avec hippocampes est que l’on se méprend complètement sur comment les trouver :ils n’attendent jamais gracieusement sur un brin d’herbe que vous les trouviez, la plupart du temps ils sont juste couchés sur le fond bien sombre qui les rend presque impossible à voir. Un conseil: apportez votre lampe de plongée!

À midi, après avoir débriefé sur comment la plongée s’était passée, démonté et rangé notre matériel de plongée, mon binôme et moi étions prêts à aller pour le déjeuner. C’est peut-être la chose que j’aime le plus avec la plongée sous-marine en France. Juste après ses plongées, on peut combiner combiner une excellente expérience culinaire régionale. La plongée à l’étang Thau Lagoon ne fait pas exception.

La famille Tarbouriech a transformé son mas ostréicole en un restaurant incroyable  nommé « Le St Barth ». On y va une dégustation de leurs délicieuses huîtres, accompagné d’un verre de vin blanc Picpoul des vignes situées juste derrière, et une part de tielle, la spécialité Sète à base de poulpe. L’endroit est casual chic, mais comme vous pouvez voir sur les photos, je suis venue comme j’étais, dans ma tenue d’après plongée et ce n’était pas un problème, l’ambiance est décontractée!

Après une longue pause déjeuner, prenez la direction des plages de Marseillan tout en revenant vers Sète pour finir votre après-midi au soleil sur la longue plage de sable du Lido.

 

Comment se rendre à Sète?

En train: Vous pouvez prendre un TGV de Paris à Montpellier (50€ AR en tarif Prem’s) puis un TER jusqu’à Sète (12€ AR, 20 minutes de Montpellier). Certains TGV vont jusqu’à la frontière espagnole donc vous pouvez aussi trouver un billet de TGV direct Paris-Sète n seulement 4 heures.

Une location de voiture est une bonne idée si vous avez votre matériel de plongée avec vous, mais il y a aussi un bus qui va de Sète à Balaruc-les-Bains, ou si vous demandez gentiment, Pascal de Osez Plonger peut également vous chercher à la gare de Sète le jour de votre plongée.

Seagul Sète France

 

Où séjourner à Sète?

J’ai déjà eu un petit coup de cœur quand j’ai vu les photos sur booking.com, mais quand j’ai vu l’endroit en vraie, c’était le coup de foudre avec « Picoti Picota » au cœur du Quartier Haut de Sète. Danielle a rénové une vieille maison du centre en une maison d’hôtes confortable qui a 2 grandes chambres avec une salle de bain partagée, et un appartement d’une chambre, le tout décoré avec ses accessoires préférés des années 1970. Tous les matins, elle nous servait le petit déjeuner dans sa joli cour intérieure, avec des gâteaux et des confitures maison et un jus de fruits fraîchement pressé. Je ne pouvais pas rêver d’un meilleur endroit pour mon long week-end à Sète. Voici un lien pour obtenir 15 € de crédit sur booking.com!

 

Vous avez aimé cet article? Rejoignez une communauté de plongeurs voyageurs passionés, sur la page Facebook de World Adventure Divers!

Posted by Florine

  1. Ce n’est donc pas une légende…. Il y a des hippocampes dans le bassin de Thau !

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :