Comment plonger en France (quand on n’y a pas été formé) ?

Comme pour beaucoup de choses, en France, on n’aime pas faire comme tout le monde. La pratique de la plongée sous-marine, malheureusement, ne fait pas exception. Le but de cet article n’est pas de juger si cela est bien ou non. En revanche, cet article se veut un guide pratique pour les plongeurs qui ont obtenu un niveau de plongée à l’étranger et souhaiteraient découvrir les plus beaux fonds sous-marins français de la Méditerranée aux territoires français d’Outre-Mer.

 

Le système d’équivalences PA / PE

Wreck diving in Le Lavandou France

Que signifie PA ? Plongeur Autonome

Que signifie PE ? Plongeur Encadré (avec un guide de palanquée /divemaster ou un instructeur)

Que signifie le nombre 12, 20, 40 ? C’est la profondeur maximale en mètres à laquelle le plongeur est autorisé à aller, elle peut être différente lorsque le plongeur est encadré ou autonome.

En France, il est rare de faire des plongées d’exploration avec un guide, d’où les deux cas. Si vous demandez une plongée guidée cela entraîne généralement un coût supplémentaire.

Selon la classification ci-dessous, vous pouvez plonger plus ou moins profondément en fonction de votre niveau de plongée :

 

Plongeur autonome, sans guide de palanquée

  • PA12 : Plongeur autonome pouvant descendre jusqu’à 12 m maximum sans guide de plongée ou instructeur. Vous pouvez obtenir le PA12 si vous êtes certifié PADI Scuba Diver (ou équivalent).
  • PA20 : plongeur autonome pouvant descendre jusqu’à 20 m maximum sans guide de plongée ni instructeur. Vous pouvez obtenir le PA20 si vous êtes au moins certifié PADI Open Water Diver (ou équivalent).
  • PA40 : Plongeur autonome pouvant descendre jusqu’à 40 m maximum sans guide de plongée ni instructeur. Vous pouvez obtenir le PA40 si vous êtes au moins certifié PADI Advanced Open Water Diver + spécialité plongée profonde (ou équivalent).

Plongeur encadré, avec un guide de palanquée

  • PE20 : plongeur supervisé pouvant descendre jusqu’à 20 m maximum avec un chef de plongée ou un instructeur. Vous pouvez obtenir un PE20 si vous êtes certifié PADI Scuba Diver (ou équivalent).
  • PE40 : plongeur supervisé pouvant descendre jusqu’à 40 m maximum avec un chef de plongée ou un instructeur. Vous pouvez obtenir le PE40 si vous êtes au moins certifié PADI Open Water Diver (ou équivalent).

Source : Art. A322-77 Code du Sport

 

Dans mon cas, en tant que Divemaster PADI avec une spécialité plongée profonde, je suis reconnue en tant que PA40, mais tout nouveau directeur de plongée que je rencontre doit le reconfirmer. Je vous recommande d’amener votre carnet de plongée sous-marine et votre plus beau sourire. Pour information, les Divemasters PADI (ou équivalents) ne sont pas autorisés à guider des plongées en France de même que les instructeurs PADI (ou équivalents) ne peuvent pas enseigner en France.

Au niveau territorial, quand je parle de la France, je parle de son territoire principal en Europe avec la Corse, et de ses territoires d’outre-mer dans les Caraïbes (Martinique, Guadeloupe, Saint Martin) et l’Océan Indien (La Réunion, Mayotte). La Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française ont aussi un code du sport basé sur le droit français mais qui leur sont propres avec des dispositions plus souples. En Nouvelle-Calédonie, par exemple, je peux être autorisée à guider une plongée en tant que Divemaster PADI.

Sources: Délibération 307 Code du Sport de Nouvelle-CalédonieDécret 199 Code du Sport de Polynésie Française

 

La décharge de responsabilité n’existe pas en France

Scuba diving in Cavalaire France

La plongée sous-marine est régie par le code du sport en France. Il attribue au responsable présent sur le site de plongée, appelé directeur de plongée, toute la responsabilité de ce qui va se passer sous l’eau. C’est la raison pour laquelle vous ne signerez jamais de décharge de responsabilité en France, contrairement au reste du monde. Le centre de plongée est entièrement responsable de votre sécurité.

Sur la base de ce principe, il est essentiel de comprendre que ce directeur de plongée ne prendra aucun risque inutile s’il ne connaît pas le niveau d’un plongeur qu’il n’a jamais vu auparavant. Ne soyez donc pas choqué si vous ne bénéficiez pas immédiatement de l’équivalence expliquée ci-dessus ou si on vous demande de faire une première plongée plus facile pour observation.

Vraiment, essayez d’être compréhensif. À tout moment, les garde-côtes peuvent venir arrêter le bateau, demander l’ordinateur de chaque plongeur et vérifier la profondeur maximale en la comparant au niveau de chacun indiqué sur la feuille de palanquée. Si quelqu’un descend en-dessous de sa profondeur autorisée, le directeur de plongée est tenu pour responsable et peut être condamné à une amende.

Source : Art. A322-72 Code du Sport

 

Ne pas oublier son certificat médical

Florine Scuba diving in Toulon France

Un point important qu’on peut facilement oublier : la plupart du temps, les centres de plongée vous demanderont de présenter un certificat médical d’aptitude à la plongée de moins de 12 mois. Ceci n’est pas une obligation légale, mais comme le directeur de la plongée, comme expliqué ci-dessus, est entièrement responsable de vous, il / elle souhaite généralement gérer ce risque en demandant systématiquement un certificat médical.

Étonnamment, en France, on ne m’a jamais demandé de montrer mon assurance de plongée. J’ai entendu beaucoup de gens dire que si nous avons un accident de plongée en France, nous serons couverts par la Sécurité Sociale, ce qui est vrai dans une certaine mesure si vous avez une bonne assurance complémentaire santé. Mais franchement, facilitez-vous la vie : ayez toujours une assurance plongée en cours de validité !

Si vous n’êtes pas citoyen français (je pense en particulier à nos amis belges, suisses ou canadiens) :

  • Si vous êtes citoyen de l’Union Européenne, pensez à demander votre carte européenne d’assurance-maladie.
  • Si vous n’êtes pas citoyen de l’Union Européenne, prenez impérativement une assurance de plongée.

 

Les meilleures destinations de plongée en France

Scuba diving in Sète France

Selon la réglementation expliquée ci-dessus, vous devriez pouvoir plonger n’importe où en France. Il y a cependant une grande différence entre la théorie et la pratique. Les régions touristiques fréquentées par des touristes étrangers seront la meilleure option pour se simplifier la vie et plonger avec des centres qui comprennent bien le système d’équivalences. Je vous recommande en particulier :

  • La Côte d’Azur, depuis Hyères jusqu’à Menton, en Méditerranée
  • La Martinique et la Guadeloupe aux Antilles
  • La Nouvelle-Calédonie et la Polynésie Française dans l’Océan Pacifique

Pour des régions comme le Nord de la France et la Normandie, malheureusement, tous les centres de plongée sous-marine sont des clubs associatifs affiliés à la Fédération française de plongée sous-marine (FFESSM). Il sera difficile, voire impossible, d’y plonger sans connaître quelqu’un ou sans passer par l’achat d’une licence FFESSM qui coûte à ce jour 50€ et une carte d’équivalence de niveau qui est à 15€.

Jetez un coup d’œil à mes articles sur la plongée en France, j’y recommande des centres de plongée chez qui vous serez bien accueilli :

 

Si vous avez apprécié cet article, abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir les derniers articles en français une fois par mois ainsi que les infos en avant-première sur mes projets de voyages de plongée (100% garanti sans spam).

Posted by Florine

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :